Home Dossiers et tutos Hardware Cosmos Black Label Limited Edition en revue - Le boitier

25

Jan

2009

Cosmos Black Label Limited Edition en revue - Le boitier

Écrit par x00x   
Hits

Le boitier Cosmos, la réédition à 500 exemplaires

Une belle housse
Pas question de refaire un énième article sur ce que représente le boitier phare de la marque Cooler Master, pléthores de tests existent déjà sur la toile, vantant dans toutes les langues ses qualités en matière de refroidissement et de silence, combiné au design assez étudié de ce boitier qui a déjà conquis le cœur de pas mal de Gamers attitrés ou de Modders fous.

Ici, nous allons nous consacrer sur l'aspect même de ce que représente l'essence Black Label, qui définit bien son nom en phase de devenir un symbole d’excellence pour la firme Cooler Master en matière de réalisation de boîtiers haut de gamme et exclusifs.

Le boîtier, une fois extirpé de son carcan de cartonnage et déshabillé de sa housse de protection qui ne resservira plus qu'au remballage des plastiques et autres "condiments" de protection, exhibe sans pudeur sa noirceur pétrole et la brutalité de ses généreuses formes galbées.

Nous gardons donc l'atypisme de la réalisation Cosmos, mais en y adjoignant la superbe et nulle autre pareille teinte noire si caractéristique de ce boîtier.
Façade du CosmosVue latérale
La signatureUn des Wallpapers
Trois matières sont harmonisées pour donner toute son élégance au boitier, plastiques ABS, acier et aluminium, aluminium travaillé en brossé du plus bel effet auquel vient s'ajouter l'estampillage Cooler Master.

L'accès aux périphériques 5"25 pouces s'effectue par l'ouverture d'une porte en aluminium entremise d'une plaque en plexiglas noir gloss et dominé du logo Cooler Master, la façade cachée par cette porte est habillée de grilles mesh laquées sur toute la longueur.

cette porte est d'ailleurs amovible et réversible grâce à des lockets BLANC !!! ARGHHH !!! ca tache mon précieux, tout gachéééé, stupide hobbit jouffluu !! hum hum ... je reprend..

...donc des lockets blancs qui nous permettent donc d'enlever cette porte et de la placer en ouverture droite ou gauche pour peu que l'on ai préalablement inversé les aimants de celle-ci.
La façade en détailsGrille de ventilation
Un panneau qui brilleLes caches des baies
L'assemblage d'éventuels périphériques en façade est aisé et bien pensé, des ergots viennent aider la manipulation d'extirpation des caches et les périphériques viennent s'ajouter par glissement dans la façade où le système de verrouillage simplifié intégré se chargera de leur bonne tenue.
Le système de vérouillageLa cage des périphériques
On continue la visite du propriétaire par les toits de l'immeuble pour d'abord venir admirer la console du boitier où sont réunies les principales commandes "power" et "reset", les traditionnelles prises jacks 3.5, nos chers ports USB en façade, 1 port Firewire et un eSATA puis enfin les deux témoins lumineux qui se chargeront de mettre l'ambiance dans le "night-club".
La console
Vient ensuite un espace recouvert d'une matière plastique mate ressemblant par sa texture à du caoutchouc pour poser ses clés de voiture, c'est très pratique pour ce cas mais inutile sur un boitier et j'aurais préféré la traditionnelle grille mesh comme on le retrouve sur une autre série de Cosmos, le toit du boitier se termine par les évents d'aération des ventilateurs supérieurs.
Le top du boitierLa ventilation du top
Le dessous du boitier est découpé par deux ouïes affublées de filtres et destinées à la ventilation disques durs ainsi que du bloc d'alimentation.
La prise d'air de la base du cosmosDirectement sur l'alimentation
On poursuit la visite par l'arrière train du "bestiau", une aération pour ventilateur 120mm, les lames d'emplacement cartes-filles PCI de couleur noire et joliment trouées, l'emplacement du bloc d'alimentation, deux passes-tuyaux pour un éventuel watercooling, l'emplacement pour le tableau d'accès carte mère et deux loquets ( détails sur la deuxième photo ci-dessous ) destinés à l'ouverture des portes latérales du boitier.
Arrière du cosmosLe vérouillage des panneaux
La porte latérale gauche est assemblée avec un tapis insonorisant, on notera l'armature qui ajoute au boitier un sentiment de robustesse et de qualité, ce qui nous laisse découvrir la partie "dos carte mère" percée de part en part par les filetages destinés à l'assemblage de la carte mère ainsi que trois ouvertures dont le rôle est clairement destiné au passage des nombreux câbles qui viendront garnir ses entrailles.
Le panneau isoléBack side de la carte mère
La tôle ne gondole pas !, ne résonne pas ! ... c'est du costaud, ce qui peut expliquer grandement le poids du boitier.
Fenêtre plexiTransparence totale
On arrive à la deuxième étape de ce long périple en découvrant la porte latérale découpée par une fenêtre en plexiglas de bonne qualité, la première impression de cette vision fait penser à la porte d'un four, porte que l'on s'empresse d'ouvrir pour découvrir une pizza ! Black édition !!!
Pizza black edition !
... hum ... très drôle ....Sealed voyons la suite....


 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade