Home Tests Hardware Test Ballistix DDR2 PC2-8500 de Crucial

27

Nov

2007

Test Ballistix DDR2 PC2-8500 de Crucial

Écrit par sirius   
Hits

La DDR2 est maintenant reconnue de tous, toutes les marques proposent des kits sous divers formats et diverses capacités. Mais une marque a su sortir son épingle du jeu ces derniers temps et c'est Crucial. La popularité de la série Ballistix, Tracer y compris, n'a eu de cesse d'augmenter au sein des forums et sites passionnés d'overclocking ou des hardcore gamers. Et c'est pourquoi nous avons testé le kit Ballistix DDR2 PC2-8500 2GB afin de savoir ce qu'il en est au niveau de ses performances, de sa fiabilité et de ses aptitudes à l'overclocking.

 

presentation

 

 

 


Même si on ne présente plus Crucial, un petit mot s'impose tout de même.

C'est en 1996 que Crucial est né sur la solide base trentenaire de Micron Technology, Inc. Célèbre fabricant de puces mémoires destinées au départ au marché OEM.

Mais face à la demande croissante de modules mémoire efficaces et de haute qualité, Micron décida de sauter le pas pour être en relation directe avec l'utilisateur final et proposer ce qui se fait de mieux en matière de RAM. Crucial Technology est donc né au mois de Septembre de cette année là.

 

Nous avons donc testé le kit 2GB kit (1GBx2), Ballistix 240-pin DIMM, DDR2 PC2-8500

C'est le kit considéré comme le fleuron de la gamme en DDR2 chez Crucial. Le kit de 2Go est constitué de deux barrettes de 1Go chacune et sont au format 240-pin DIMM (dual inline memory module ) c'est à dire pas d'interconnexion entre les pins avant et arrière, autrement dit les deux faces du pcb sont indépendantes.

 

Voici le modèle :

  • Ballistix 240-pin DIMM, DDR2 PC2-8500

  • Module Size: 2GB kit (1GBx2)

  • Package: Ballistix 240-pin DIMM

  • Feature: DDR2 PC2-8500

  • Specs: DDR2 PC2-8500 • 5-5-5-15 • Unbuffered • NON-ECC • DDR2-1066 • 2.2V • 128Meg x 64

Ce sont donc des latences tout à fait performantes pour de la DDR2 qui sont réglées sur ce kit selon la norme EPP, avec un voltage (Vdd) annoncé de 2,2v en fonctionnement standard. Nous verrons que ces modules peuvent supporter bien plus, voir même beaucoup plus !

 

Le temps est venu de déballer le paquet....

 

 


Ce que l'on aime déjà chez Crucial c'est la sobriété, presque spartiate pour tout dire, mais au moins pas de blister ou autre emballage démesuré ou flashy accrocheur, donc finalement on sait où va notre argent, dans la RAM (et chez Crucial un peu aussi).

Une simple étiquette vient sceller le petit carton et fait également office de garantie au déballage.

Idem à l'intérieur pas de chichis, un rainurage cartonné est là pour maintenir les deux barrettes, simple sobre, efficace.

 

Ballistix PC2 8500 Ballistix PC2 8500

 

 

Les barrettes elles mêmes sont à l'intérieur de sachets plastiques sur lesquels sont rappelés les spécifications, et ça tombe bien car ça nous suffit amplement, d'ailleurs le logo de Crucial ferait presque défaut...c'est dire.

 

Ballistix PC2 8500 Ballistix PC2 8500

 

Les Ballistix sont équipées de Heatspreader en aluminium, eux mêmes pourvu d'une splendide robe jaune, qui est en fait une anodisation avec une sérigraphie des plus soignée et du plus bel effet.

Un liserez rainuré au pourtour, ajoute une petite touche supplémentaire qui change de l'ordinaire par rapport aux heatspreader lambda que l'on rencontre, car oui en plus elles sont belles.

 

Specs Crucial Ballistix PC2 8500Specs Crucial Ballistix PC2 8500

 

A première vue ces Ballistix ont l'air parfaite, la seule pseudo anomalie, si tant est que l'on puisse leur en tenir rigueur sur ce point c'est justement le systéme de clipsage des heatspreaders.

Non pas qu'il ne soit pas efficace, bien au contraire, simplement la surpression des clips en hauts des barrettes entraîne une inclinaison des deux faces du heatspreader.

Bon vous allez dire, oh la la il chipote là, certes, mais le peu d'écartement qu'il y a c'est toujours ça de perdu en efficacité de refroidissement.

 

Specs Crucial Ballistix PC2 8500 Ballistix Heatspreader et clips

 

Il ne faut pas oublier que les modules sont refroidis par l'intermédiaire d'un substrat de mousse autocollant caloporteur sur lequel les avis sont très partagés .

Ceci dit le systéme de clips et tout de même bien conçu dans le sens ou deux « griffes » de positionnement permettent aux heatspreader de rester parfaitement face à face.

 

Ballistix Ballistix

 

Retirons à présent les heatspreaders afin de voir à quoi nous avons affaire exactement.

 

 

 


 

Ce kit Ballistix se présente sous la référence BL2KIT12864AA1065, le PCB employé est de type Levin, couramment utilisé et de très bonne facture.

 

Puces à vif -18f Les spécifications exactes:

 

• 240-pin dual in-line memory module (DIMM)

• Fast data transfer rates: PC2-8500

• 1GB (128 Meg x 64)

• Exclusively designed for high-performance systems

• Critical performance parameters tested for functionality

• Speed verification performed in-system

• VDD = +2.2V ±0.1V, VDDQ = +2.2V ±0.1V

• VDDSPD = +1.7V to +3.6V

• Differential data strobe (DQ, DQS#) option

• Four-bit prefetch architechture

• Auto Refresh (CBR) and Self Refresh Mode

• 7.8125μs maximum average periodic refresh interval

• 64ms, 8,192-cycle refresh

• On-die termination (ODT)

• Serial Presence Detect (SPD) with EEPROM

• Gold edge contacts

• Aluminum heat spreader

• 1.18” (30mm) PCB Height

 

Les puces elles mêmes sont des D9GMH un peu plus aptes à supporter des voltages importants que les D9GKX et donc de chez Micron, mais ont l'appellation spéciale Crucial, c'est à dire 0735-18F.

La dénomination « -18F » étant en fait la latence normalisé du cycle des puces, autrement dit 1,87 ns, exclusivement pour la référence 1065 (12864AA1065).

 

Les latences

MODULE LATENCY MARKING BANDWIDTH (CL - tRCD - tRP - tRAS)

1065 8.5 GB/s 5 - 5 - 5 - 15 EPP

 

Voici ce que retourne CPU-Z au niveau JEDEC et EPP

 

Table timings CPU-Z

 

La température de fonctionnement commerciale maximale de ces puces est de 85°C, au delà leur fonctionnement n'est plus garanti, ce qui laisse une bonne marge tout de même !

 

Voilà, le tour du propriétaire est terminé, passons maintenant au protocole et à la plateforme de test.

 

 


 

Pour réaliser les tests nous avons utilisé notre platerforme actuelle constituée de :

 

  • Carte mère: ASUS P5B Deluxe WifiAP Bios 1206
  • CPU : Core 2 Duo E6600
  • Raid Matrix 0+1 sur 4 HDD Maxtor SataII 16Mo de cache (vista)
  • Seagate Baraccuda 7200t 200Go (Windows XP)
  • Watercooling Aquagate Cooler Master
  • Refroidisseur Aircooling Thermaltake 2x60mm pour la RAM

 

Les logiciels employés:

 

  • CPU-Z 1.41
  • SetFSB 2.0.17d et w
  • Memtest
  • SuperPi Mod 1.5
  • Everest Ultimate
  • SiSoft Sandra

 

Les O/S:

 

  • Vista Ultimate 32bit (à jour)
  • Windows XP SP2 (à jour)

 

Protocole

 

Le principe du test consiste en une mesure des performances et de viabilité de la fréquence.

C'est donc une montée progressive que nous avons effectué sous différentes latences et voltages, avec une mesure de bande passante et performances, en privilégiant les performances maximales à chaque fois c'est à dire en adaptant le coefficient multiplicateur au fur et à mesure pour ne pas que le CPU perturbe la montée en fréquence.

Sous XP ce sont uniquement des max screen que nous avons effectué.

Tous les benchmarks ont été réalisé sous Vista ce qui donne l'occasion de se rendre compte au passage si Vista à une influence néfaste ou non au niveau des performances et de l'overclocking mémoire.

A savoir que notre P5B Deluxe nous a donné du fil à retordre, celle ci ne se plaisant totalement qu'avec un ratio de 2:3, ce test ne fut pas des plus simples !

Sans plus attendre voici les résultats, screenshots à l'appui et validation pour les overclockings/max screens.

 

Tests Vista
Everest 5-5-5-18 2.2vEverest 5-5-5-18 2.3v
Comme vous le constatez nous sommes à 18 plutôt qu'à 15 sur le tRAS, ceci est volontaire sinon il aurait fallu multiplier les batteries de tests ce qui ne servait pas à grand chose et demandait inutilement du temps en plus, ainsi une plus large gamme de fréquence est obtenue immédiatement.
Pour les résultats en eux mêmes on constate que si cette mémoire semble s'ennuyer sur ses fréquences stock, elle prend toute son ampleur dès qu'on la pousse, c'est même flagrant à partir de 570Mhz. La barre des 10K points est atteinte à 630Mhz ce qui dans everest couche tout autre configuration. Ensuite nous avons changé de coefficient, le CPU devenant instable et donc gênant.
Les 2.3v n'apportent pas grand chose de mieux, ces plages de fréquences restant finalement assez communes.
Latence everest 5-5-5-18 2.2v Latence everest 5-5-5-18 2.3v
En ce qui concerne les latences, on ne le répète jamais assez, le CAS ne fait pas tout, ni les autres timings d'ailleurs. C'est le duo fréquence/timings low qui a le dernier mot, preuve en est le passage du coef à 6 qui ruine l'efficacité des latences, le MCH étant tributaire du bus et donc de la conversion de l'horloge.
Everest 4-4-4-12 2.3v Latence Everest 4-4-4-12 2.3v

Pour le 4-4-4-12 au maximum possible les 9K points sont atteints c'est presque aussi bien que les 645Mhz vu avant, mais ceci nécessite un ratio peu commode et donc pas vraiment orienté overclocking, de plus même si ces latences sont redoutables, elles le sont tout autant pour limiter une montée en fréquence, l'éternel dilemme est toujours de mise !

 


Voici quelques benchmarks sous sandra.

Sandra 5-5-5-18 2.2v Sandra 5-5-5-18 2.3v

Les résultats concordent avec ceux d'everest, en fait pour le premier graphique la courbe est même quasiment la même.

 

Et voici le graphique des différents superPi, à titre indicatif simplement car totalement tributaire de la fréquence cpu, et de plus ne se lance que sur un seul core, limite obsolète...

superPi 5-5-5-18 2.2v

 

 


Passons au screenshots que nous avons pu obtenir, qui servent par la même de validation grâce à SuperPi qui effectue ses boucles gentiment.

Je vous rappelle également au passage que lorsque vous cliquez sur une miniature, vous pouvez ensuite naviguer dans la ou les galeries avec les flèches de votre clavier.

 

Vista 5/5/5/15 626 Vista 4/5/5/5/15 450

A suivre les "Max screens" non valide bien sûr, mais obtenus tout de même !

Vista Max 5/6/6/18 694 Vista Max 4/4/4/12 478

 

 

Screenshots XP

XP 5/5/5/12 600 XP 5/6/6/15 652.6

XP 5/6/6/15 668 XP 4/4/4/12 462

 

Validations overclocking

Et pour clôturer cette série de screenshots, qui parlent d'eux mêmes, voici les deux validations CPU-Z (ndlr: ne vous fiez pas au coefficient qui est erroné, c'est avec 9 qu'il faut calculer la fréquence. Une option n'avait pas été désactivée dans le BIOS)

Valid cpu-z 670 5-6-6-15 Valid cpu-z 688 5-6-6-18

 

Et bien après tant de tortures infligés à cette Ballistix il ne reste plus qu'a vérifier si elle n'en a pas souffert, pour ce faire nous lui avons fait passer une test de stabilité sous Right Mark Memory analyser, avec les 62 tests sur une passe.

 

A savoir également qu'elles n'ont jamais dépassé 39°C à l'aide d'un double ventilateur de 60mm au cours des overclockings.

 

Right Mark test de stabilité ©

 

Voici enfin venu le temps de la conclusion, mais je suppose que vous devinez déjà de quoi il va retourner au sujet de ces barrettes !

 

 


Pour tout dire je ne sais pas trop par ou commencer cette conclusion, tant je me sens gêné de ne pas avoir offert à ces Ballistix DDR2 PC2-8500 une carte mère digne de leur potentiel.

Car en effet c'est bel et bien la carte mère qui n'était pas à la hauteur, en particulier avec une alimentation VMCH/Vdimm qui fait de la peine, car si quelques résultats que vous avez vu sont très bon, ils sont encore en dessous de ce que ces barrettes peuvent donner.

En effet il est en général plutôt aisé d'en obtenir 700Mhz (quoi que nous ayons atteint les 694, mais non validé), de plus 2.45v dans le BIOS ne nous ont pas permit d'en obtenir d'avantage et c'est largement faisable, sans aucun doute !

Quoi qu'il en soit, nous mettrons ce test à jour dans les jours à venir, avec des résultats sur P35 et X38, histoire d'enfoncer le clou.

Mais je ne vais pas faire la guimauve libidineuse qui trouve tous les produits "super !", non seulement ces Ballistix DDR2 PC2-8500 sont excellentes d'un point de vu robustesse, stabilité et performances.

Mais en plus Crucial garantit à vie ces barrettes et dispose d'un S.A.V qui a de quoi donner des leçons à pas mal de monde.

C'est donc à travers ce kit DDR2 l'entreprise Crucial elle même que je vous recommande vivement, leur réputation n'est plus à faire me direz vous....et bien si, elle est encore mieux !

Je remercie beaucoup l'entreprise Crucial pour les produits qui nous ont permis de réaliser ce test et tout particulièrement leurs interlocuteurs fort sympathiques !

 

Le staff Crucial

 

En guise de mot de la fin, voici quelques liens:

Le site Crucial

Et je vous invite à discuter de ce test et surtout de ces Ballistix DDR2 PC2-8500 ou autres dans notre forum.

 

Commentaires (2)

Flux RSS pour les commentaires
Affichez les commentaires
...
Chienbleu
Joli test smilies/smiley.gif

Saozon: tu vois, sirius, il ne les fait pas cramer, lui :p
Chienbleu , 27 novembre, 2007
...
Myrdhin
Excellent sirius, ça donne envie..pour ceux qui n'en ont pas déjà
Myrdhin , 27 novembre, 2007

Écrivez un commentaire


busy
 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade