Home Tests Refroidissement Test Aerocool PGS QS-200

23

Fév

2010

Test Aerocool PGS QS-200

Écrit par Icewind   
Hits

Aerocool PGS QS-200, un petit boîtier au prix discount.

Il y a peu de temps encore, le constructeur Aerocool lançait le PGS QS-200, ainsi que son grand-frère le BX-500. Jusqu'à maintenant, cette marque a principalement commercialisé des boîtiers qui sortaient du lot question design, mais qui n’étaient peut-être pas au gout de tout le monde. Nous avons eu le droit aux ventilations hors du commun tel qu’un ventilateur 250mm, ou bien une façade digne des boîtiers prétunée futuriste. Les modèles QS et BX mettent un terme à cette époque et devraient plaire à de nombreux utilisateurs.

En effet, avec ses nouveaux boîtiers, la marque soumet un nouveau design se fondant dans la masse, plus sobre et surtout moins agressif sur les formes en plastique. Deux boîtiers, un même style de design, mais un format distinct, les QS200 et les BX500 sont tous deux différents et visent alors deux types de clientèle distincts. Comprenez par là, que vous aurez le choix, entre un boîtier de petite taille et à l’opposé le BX500 de grande taille.


introduction

 

PGS QS-200,

C’est la version mini qui sera à l’étude dans cette review, ce modèle accepte uniquement les cartes mères Mini et Micro ATX, excepté le format ATX où il faut alors se tourner vers le BX-500. Commercialisé dans une plage de tarif comprise entre 45 et 50€ selon le magasin, le QS 200 est idéal pour les utilisateurs limités dans leur dépense. Mais pour ce prix, peut-on quand même être satisfait de son boîtier ?

 

 



Le carton n’est vraiment pas imposant en taille, ni lourd, ce qui est parfait si vous devez le transporter à pied sur un court trajet. Une fois le déballage terminé, on le sort du carton très facilement, c’est là que l’on remarque sa petite taille face aux boîtiers de taille standard un peu plus grand. Destiné uniquement aux configurations Micro ATX dans le meilleur des cas, son gabarit est alors de petite taille, avec des dimensions de 367x185x395mm, le tout pour un poids n’excédant pas les 5,2 Kg.

Contrairement à quelques marques qui laissent un choix sur la couleur du boîtier, grise ou noire pour la plupart du temps, le boîtier QS-200 est décliné uniquement en noir. Les plaques extérieures sont en acier avec une épaisseur suffisante, ce qui lui confère une bonne rigidité dans l’ensemble. Le devant du boîtier est en plastique, si on s’en rend compte au toucher, question qualité il n’y a rien à reprocher. Les angles sont parfaitement arrondis sans bavure, surface parfaitement lisse qui est très agréable au toucher, extérieurement la qualité est confirmée !

La façade comporte deux baies 5 pouces 1\4, et une troisième baie pour un lecteur disquette.
A droite de cette petite baie de lecteur disquette, on dispose des deux boutons poussoir Power et Reset en plastique, simple d’accès et de bonne facture. A côté, on a les leds pour l’activité du disque dur, ainsi que celle indiquant le fonctionnent de votre ordinateur.

 

Façade PGS QS-200

Une connectique externe est proposée complète, mais sans le moindre cache, elle met en avant trois ports USB, deux sorties audio pour le casque et le micro, et en plus, une prise E-SATA.  La connectique propose ce qu’il faut pour des branchements rapides, on apprécie énormément d’avoir tout cela, ce qui n’est pas souvent le cas pour ce prix.

Le reste de la façade est composé d’une grande plaque d’acier en grille mesh, servant d’entrée d’air pour la ventilation. En son centre, la grille accueille les logos de la marque Aerocool, ils sont discrets et ne ressortent pas trop par rapport au reste du boîtier.

Grille PGS QS-200

La plaque latérale peut intégrer deux ventilateurs de 120 mm, en extraction ou en aspiration selon votre configuration, l’extraction nous parait être la meilleure solution. L’arrière du boîtier est très classique, aucune sortie de prévue pour les systèmes watercooling, juste l’emplacement d’un 120mm. Terminons sur les petits détails, mais qui gardent une importance,  les plaques latérales se fixent à l’aide de vis à main, et 4 pieds en caoutchouc sont placés sous le boîtier.

 

 


Jusqu'à maintenant, le boîtier est très complet, voyons si l’intérieur est dans le même esprit. Première innovation, c’est le système de fixation des disques durs, surprenant et original sont les premiers mots qui viennent, mais est-ce pour autant simple d’utilisation ? Après avoir dévissé deux vis, la plaque devient amovible et les disques se fixent directement dessus. Ainsi, les disques se retrouvent donc perpendiculaires au boîtier. Si le principe est assez simple, il n’en reste pas moins, de la même praticité par rapport aux cages disques durs plus standard, ou l’insertion des disques est même parfois plus rapide. Surtout que dans le cas du boîtier QS-200 seulement deux emplacements pour disque sont présents, ce qui peut paraître faible.


Support HDD PGS QS-200Baie HDD PGS QS-200

Ce système peu répandu et pour cause il est nouveau, reste cependant assez ingénieux, bien que quelques optimisations soient encore demandées. Ce système permet d’obtenir des avantages non négligeables comme l’augmentation de l’espace disponible, ainsi qu’une grande partie du flux d’air du ventilateur 120mm est directement sur la carte graphique. Mais en parlant des cartes graphiques, sur certains modèles les connecteurs d’alimentations se retrouvent derrière les disques durs ! Pas très pratique pour débrancher ou rebrancher un connecteur d’alimentation PCI-Express. Dans ce cas, il faut d’abord monter votre carte graphique ainsi que ses connecteurs d’alimentations, avant de remettre cette barre (support) avec les disques durs. Dans le principe l’idée est intéressante, mais elle demandera sans doute à être améliorée sur de prochaines versions.


Baie 5.25 PGS QS-200Brackets PGS QS-200

Au-dessus, on peut observer les deux racks disponibles pour les lecteurs 5pouces 1\4 ou rhéobus. Une fois le lecteur logé dans son emplacement, le système de fixation se réalise à l’aide d’un clip amovible, le lecteur tient parfaitement bien. On peut voir le même principe de fixation pour les cartes PCI.

Sous son tarif très bas, le CX-200 contient deux ventilateurs de 120mm de la marque Aerocool. Le premier est sur le devant en aspiration, quant au deuxième, il est derrière en expiration. La structure du boîtier comporte un emplacement supplémentaire sur le devant, accessible et compatible pour les ventilateurs 120, 92 ou 80mm. La paroi latérale gauche comprend aussi deux emplacements pour des ventilateurs de 120, 92 ou 80mm, ce qui au final permet une installation conséquente pour le refroidissement.

Le démontage de la façade est aussi très simple, elle est clipsée au boîtier par 3 clips de chaque côté, il suffit de faire une simple pression dessus, tout en tirant la façade vers l’extérieur. Derrière, le constructeur a placé une mousse anti poussière, ce qui est très bien et bon à souligner. Pour démonter les caches des baies 5pouces 1\4, il est préférable de retirer la façade afin d’être dans les meilleures conditions, là encore, rien de bien compliqué.

Il y a quelques lignes, nous vous parlons de la qualité extérieure, pour ce qui concerne l’intérieur la conclusion sera similaire. En effet, aucun bord tranchant, tout est parfaitement arrondi, les clips de fixations sont solides. Le seul inconvénient est le manque de caoutchouc anti-vibration entre les ventilateurs et le boîtier. A part cela, ce QS-200 contient l’ensemble des éléments que l’on peut réclamer pour un boîtier de ce prix.

 

 


Pour prendre en main ce boîtier et voir la mise en place d’une configuration, nous avons opté pour une carte mère Asus X58 Gene II Rampage, couplée avec un processeur I7 920, de 3 X 2 Go Corsair PC12800 Dominator, et une GTX280 Gainward (refroidie par un Thermalright T-Rad²). Pour alimenter cette configuration, c’est la HX850 de Corsair qui prend place, à savoir une version modulaire. Une configuration de gamer, qui n’est pas totalement adaptée pour ce boîtier, mais comme nous n’avons que cette configuration en micro ATX, il a fallu faire avec.

Intérieur PGS QS-200

Mais cela ne s’est pas révélé trop gênant, certes un peu à l’étroit pour ce type de configuration où l’on se retrouve en manque de place, même si tout rentre parfaitement. L’installation se déroule sous de bonnes conditions, environ 3Omin, toute la configuration est fixée dans le boîtier. Nous avons même réussi à faire passer le rad Corsair H50 à l’extérieur du boîtier, pour le fixer avec un ventilateur en extraction ! En plus du gain de place notable, on gagne aussi en température, puisque la chaleur du H50 se retrouve directement en dehors du boîtier.

Radiateur Watercooling     La carte graphique  

Lors du montage, nous avons fortement apprécié les petites fonctionnalités pour le maintien des pièces sans vis, notamment du lecteur cd rom, et des cartes PCI comme la carte graphique. Concernant les disques durs, cela se limite à seulement deux emplacements, on note des emplacements pour les disques SSD, idéal dans notre cas avec le Corsair X128.

Si ce boîtier n’a pas été prévu pour une configuration aussi musclée, il est tout de même possible de l’installer dedans, mais comme nous l’avons dit c’est très à l’étroit. Nous conseillons ce boîtier principalement pour des configurations bureautiques, il est très pratique, mais surtout pas cher ! De plus, son look plus sobre que les autres boîtiers de la firme est un véritable atout. Dans la partie des inconvénients, on signale que les ventilateurs d’origine en 12V sont trop bruyants, en 5V, c’est plus discret. Dernier point, le manque de système anti vibration pour les ventilateurs livrés d’origine dans le boitier. Hormis cela, et pour son prix, nous avons là un très bon boîtier bureautique.

Commentaires (2)

Flux RSS pour les commentaires
Affichez les commentaires
Excellent boitier.
0
Super boitier, 3 USB en facade, 2 ventilo en facade et 1 derriere, j'ai meme reussi à mettre un Coooler master 612S dedans (si ca tiens mais de justesse) , mais il faut prévoir ou d'amp**er la plaque amovible de support disque dur ou d'en refaire une (ce que j'ai fait) soit de mettre le ventilo du 612S en aspiration coté fond.
Boitier sobre dont on ne se lasse pas. article conforme a ce que je pense.
J'ai monter une F285M et un A10 dedans, ca fait une config de jeu très correct.
EricM , 17 juin, 2013 | url
éxcellent article
0
Comme sirius doit s'en douter, j'ai un faible pour les boitiers, et à fortiori pour les boitiers micro atx. Merci pour cet excellent article, très intéressant.

oliv
oliv'la bidouille , 23 février, 2010 | url

Écrivez un commentaire


busy
 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade