Home Tests Refroidissement Test comparatif de 48 ventilateurs : un peu d'air frais

04

Nov

2008

Test comparatif de 48 ventilateurs : un peu d'air frais

Écrit par Julien Arrachart   
Hits
Ce ne sont pas moins de 48 ventilateurs qui sont passés sur le banc de test, du modèle classique 25mm jusqu'au 38mm. Peut-on faire confiance aux ventilateurs dont le prix est souvent 3 fois moins élevé que les grandes marques ?
Nous avons donc rédigé un article qui comprend un test d'un total de 48 ventilateurs, vous trouverez aussi bien des marques très connues dans ce domaine comme Noctua, ou les Scythe avec les modèles Slipstream dont on parle tant ces temps-ci, jusqu’aux ventilateurs de la marque Xilence et Advance, qui sont souvent vendus à un prix dérisoire, mais en valent-ils la chandelle ? C'est ce que nous allons voir.

Test 48 ventilateurs, le banc de test

 

Introduction :

Choisir son ventilateur en 120 mm n’est pas chose simple, surtout lorsque l’on voit les nombreuses références dans les diverses enseignes informatique, dont les tarifs débutent à 5€ et montent pour certaines marques à environ 24€ ! 
Devenus rapidement un standard, les 120mm ont remplacé rapidement les 80mm et les 92mm, prenant place actuellement sur la plupart des radiateurs pour CPU et pour carte graphique, mais aussi en terme de ventilateur de boitier. Actuellement sur le marché en France, on compte environ ~70/~80 ventilateurs différents en 120mm, ayant tous une utilisation bien précise.
Certains seront très silencieux en dépit d’une faible rotation et donc au final un débit d’air assez faible, D’autres plus puissants proposent un très bon débit en contrepartie de nuisances sonores peux confortables, et il y a aussi le juste milieu. Alors, pour faire un choix on regarde les spécifications techniques.

Mais, il ne faut pas toujours faire confiance aux spécifications des constructeurs, qui bien souvent ne reflètent pas la réalité. Certains n’hésitent pas à mettre en avant leurs faibles nuisances sonores ou leurs performances très élevées via de bons chiffres sur les spécifications de la boite, et une fois le ventilateur entre les mains, il ne tient absolument pas ses promesses.
Et cela arrive malheureusement bien souvent, et ce n’est qu’une fois le ventilateur acheté, que l’on obtient vraiment un « avis » sur le produit, Mais là, il est trop tard pour faire un retour en arrière.
Le problème qui peut intervenir, c’est un ventilateur bruyant qui devient vite désagréable, des performances en retrait, une qualité mitigée et nous en passons.
Il ne faut pas non plus oublier, qu’il n’y a pas de « norme » ou d’exactitude sur la mesure du bruit émis par un ventilateur. Ce que l’on veut dire par là, c’est qu’un constructeur peut mesurer la nuisance sonore à 10 centimètres de son ventilateur comme à 2 mètres…

Bancs de tests :

Ce regroupement de ventilateurs a pour but de vous aider dans votre futur achat, en ayant un aperçu des performances en condition réelle, mais aussi bien en terme de nuisance sonore, refroidissement ou encore par le prix. 

Nous avons pris la mesure de noter les ventilateurs selon leur gamme, et leurs propres critères.
Ainsi, chaque ventilateur aura sa notation en fonction de sa prestation (en fonction aussi des autres offres qui sont dans la « même gamme »). Il ne faut donc pas comparer la note d’un Xthermal face un Ultra Kaze 3000… mais plutôt entre un Xthermal et un Scythe L ou autre ventilateur offrant presque la même rotation.
Il n’est pas facile de noter tous les ventilateurs, nous avons donc fait une moyenne qui comprend :

  • Les performances
  • Nuisances sonores
  • Qualité / Bundle
  • Et le prix

En général, aucun ventilateur n’a eu une note en dessous de la moyenne, puisque dans l’une des catégories il s’en sort bien, donc cela remonte la moyenne. Les ventilateurs ayant une note entre 2 et 3 (comprise) sont à éviter, il y a bien mieux. A 3.5/5 c’est la moyenne des ventilateurs, à 4/5 ils en sortent plutôt bien...
Nous avons exclu le design dans la notation, si on devait noter l’apparence d’un ventilateur ce serait un choix trop porté sur l’« opinion » personnelle, et comme on dit : « les goûts et les couleurs… »
Nous avons procédé à plusieurs séries de tests, qui ont été reproduites dans les mêmes conditions pour chaque ventilateur, et qui vous permettront de pouvoir comparer les résultats très rapidement sur un simple histogramme.

Mesure de la nuisance sonore :

Premier test de ce comparatif, et sans aucun doute le plus important pour certains d’entre vous. Nous avons relevé les nuisances sonores émises par chaque ventilateur en 5V, 7V, 9V et pour finir en 12V.

Pour avoir un résultat très proche des conditions réelles, pendant la prise de mesure de la nuisance sonore, les ventilateurs sont installés sur le radiateur Noctua NH-U12P. Il ne nous a pas paru très judicieux d’effectuer les tests avec le ventilateur tout seul, puisqu’en condition d’utilisation de tous les jours, il sera le plus souvent placé sur un radiateur ou derrière une grille. 
Ce test s’est déroulé en dehors d’un boitier, nous avons utilisé une alimentation très silencieuse (Hiper Type R-2), que nous avons branché à vide, avec une charge minimum (des néons et un lecteur CD). Les valeurs sont relevées à l’aide d’un sonomètre, modèle Voltcraft SL-200, placé à 15 cm des ventilateurs et centré par rapport à ce dernier.
Les tests ont été effectués dans une pièce étant à 31.5 dB(A). Afin de vous donner une idée du bruit émis, voici un tableau permettant d’avoir un rapide aperçu de la grandeur du bruit, en dB(A) d’un ventilateur situé dans cette pièce :

Valeur en dB(A)

31.5 dB(A)

35 dB(A)

40 dB(A)

45 dB(A)

50 dB(A)

60 dB(A) et +

Le bruit d’un Delta ?

Grandeur du bruit

Valeur d’une pièce à vide sans appareil d’allumé

Silencieux

Discret

Très Léger bruit de souffle
(audible)

Légèrement bruyant

bruyant

Très bruyant

Configuration de test (Test Performance) :

  • Asus Formula 2 Maximus
  • Intel E8600 @ 4 GHz / Noctua NH-U12P
  • Nvidia 8800 GTX
  • Alimentation Corsair TX-750W
  • Boitier Noname ( 120 mm Lian Li sur le devant du boitier)
  • Disque dur 20 Go WD
Mesure de la température :
Afin de confirmer les performances des ventilateurs, nous les avons testés comme pour une utilisation quotidienne. Cela veut dire que les tests ont été effectués à l’intérieur d’un boitier (la porte latérale est restée ouverte). Une fois les tests finis avec un ventilateur, nous passons à un autre, ainsi de suite.
La température ambiante de la pièce était à 23°, et-ce pour le test de tous les ventilateurs.
Le meilleur moyen pour obtenir les performances d’un ventilateur de 120mm est de le tester sur un radiateur de processeur. 
Etant donné le nombre de ventilateurs que nous avons eu en test, nous nous sommes limités aux deux principaux tests de performance en 5 et 12V (les deux tensions les plus souvent utilisées). Le processeur est sollicité pendant 15min sous OCCT, puis nous relevons la valeur de la température en prenant en compte les deux cores.

Ventilateurs PWM : un autre classement :
Enfin pour terminer, nous avons aussi reçu des ventilateurs dit « PWM », il s’agit de ventilateurs ayant des prises 4 Pins et dont la vitesse de rotation est contrôlée directement par la carte mère selon la température du processeur. Il tournera donc plus ou moins vite selon l’utilisation de votre machine, et de la température intérieure. Ce type de ventilateur est très apprécié pour les utilisateurs n’ayant pas de rhéobus et ne pouvant donc pas contrôler leur ventilateur.
Nous aurions pu inclure les PWM avec les ventilateurs de ce comparatif, mais nous avons décidé de faire un prochain article, incluant les 6 PWM en les testant directement contrôlés par la carte mère.
Remerciement :
Nous tenons à remercier tous les constructeurs qui nous ont fait parvenir leurs ventilateurs (Noctua ; SilenX ; Scythe ; NoiseBlocker ; Hiper ; Sharkoon ; Coolink ; X-Thermal ; Fractal Design ; Nexus ; Nanoxia ; Xen-Core ; Coolermaster et Gelid), ainsi que les distributeurs (INNOVA ; LISTAN).

Nous remercions également Intel et Asus pour le matériel de la configuration de test.

Noiseblocker XL1 – XL2, et MultiFrame S1, S2


Introduction :
La société BlackNoise, très reconnue pour ses ventilateurs NoiseBlocker, a été fondée en Allemagne en 1998. Elle s’est spécialisée principalement dans la branche du refroidissement pour ordinateur, et entre autre, elle propose des boitiers. on peut par exemple citer le modèle « Chieftec » mais aussi des alimentations avec la gamme « Fortron »… Des noms que vous avez sans doute dû déjà entendre. Son avantage principal, proposer des produits de qualité et des ventilateurs « Silencieux ». Nous allons donc vérifier si réellement le silence est au rendez-vous.

Les séries :
Les ventilateurs NoiseBlocker sont présentés sous deux gammes différentes. La première qui comporte les versions XL 1 et XL2 et sont actuellement en version 2008, on peut dire qu’ils représentent l’entrée de gamme du constructeur puisqu’on les trouve à partir de seulement 8€ ! Ainsi, ils se révèleraient être une bonne solution pour un achat dont le budget est assez faible. Mais pour parvenir à un tel prix, BlackNoise a du rester dans un design classique et un bundle restreint, qui comprend seulement des fixations en plastique souple, rien de plus. Du coté des spécifications, vous avez le choix entre un 750 et 1250 RPM, selon le ventilateur choisi le débit est de 34 et 51 CFM pour une nuisance sonore de 19 dB(A) pour le XL2.
Pour la deuxième gamme, les MultiFrames voient leur prix doublé, cela donne 18€ TTC en moyenne. A ce prix là, la qualité est poussée d’un cran en avant. Reste à connaitre les différences en pratique des performances et des nuisances sonores, afin de confirmer si vraiment la différence justifie un tel prix, c’est ce que nous verrons.

Fiche constructeur – MultiFrame- et XL

noiseblocker1-specs
noiseblocker2-spec

Présentation : Multiframe M12 –S1 et S2

Multiframe M12 S1Multiframe M12

L’emballage est dans les mêmes tons de couleur que le ventilateur, un gris foncé et du noir. Sur le devant, les ¾ du ventilateur sont visibles grâce au film plastique transparent. La boite des deux versions « Multiframes » est d’apparence presque identique, la petite différence est la notation de la version en bas à droite sur le devant de la boite pour les différencier.

noiseblocker3

Le bundle n’est pas très riche en contenu, on dispose juste des vis de fixation. Pour un tarif s’approchant des 18€ le ventilateur, un bundle un peu plus garni aurait préférable. 
Mais la qualité du produit fait très vite oublier ce petit détail, qui pourrait finalement presque passer inaperçu, à peine la boite ouverte le regard se tourne directement sur le ventilateur.
noiseblocker4noiseblocker5
Le ventilateur se distingue surtout par ses quatre coins en plastique souple, qui, en plus d’assurer la fixation permettent de diminuer le bruit d’éventuelles vibrations. Cette fixation n’est pas parfaite puisqu’il ne sera pas possible de clipser le ventilateur sur des radiateurs CPU Thermalright, par exemple. Mais se révèle être une très bonne idée pour disposer le ventilateur sur le boitier
Les sept pales translucides donnent un léger voile noir lorsque le ventilateur est en fonctionnement, un bel effet, qui se veut discret, sans aucune présence de led.
La qualité du produit est très bonne, les pales comme le contour du ventilateur, la finition est présente sur tout l’ensemble. Notons également que le câble trois pins est entièrement gainé sur toute la longueur.

Présentation : XL1 et XL2

noiseblocker7noiseblocker8

La boite redevient beaucoup plus classique, le ventilateur est entièrement visible sous le plastique de l’emballage. Sur le devant de la boite, vous pouvez rapidement apercevoir de quelle version il est question, et au dos, vous trouverez toutes les spécifications du modèle.
Cette fois-ci, les pales du ventilateur sont bleues translucides. La forme de l’angle d’inclinaison des pâles est identique au Multiframe, seule la vitesse de rotation change, ce qui entraine une variation du débit d’air et des nuisances sonores par rapport au XL.
Pour diminuer les coûts, le contour est comme celui des autres ventilateurs, c'est-à-dire en plastique dur. Le gainage du câble disparait lui aussi, dommage, surtout que cela n’aurait pas couté bien cher.
noiseblocker9noiseblocker12
Le bundle n’est pas plus complet que celui des « Multiframe », sauf qu’au lieu de mettre des fixations souples ce sont des vis que l’on trouve. Pour le prix du ventilateur, il ne faut pas s’attendre à un bundle complet, ce qui est compréhensible pour cette version.
Malgré tout cela, la qualité est très bonne, les quelques changements font de ce XL un ventilateur très abordable. Mais ce coût à la baisse est-il significatif de performance aussi en retrait ? Pas forcément, et c’est confirmé dans les graphiques.

Nuisances sonores :
son noiseblocker

Un confort même en 12v :

Les Multiframes nous ont réellement surpris durant les tests des nuisances sonores des ventilateurs. Même en 12V, ils ne dépassent pas les 40 d(B) A, ce qui reste silencieux.
Pour ce qui est de la version XL1, elle se place directement entre le Multiframe M12 S1 et le S2.
Le XL2, tournant légèrement plus vite affiche donc un bruit un peu plus élevé, mais reste raisonnable, avec 43.8 dB(A) en 12V, en comparaison, il est du même niveau que le nouveau Noctua P12.

Performance en refroidissement :
tempèratures noiseblocker
Les Multiframe n’obtiennent aucun résultat en 5V, car leur fonctionnement ne se fait qu’à partir de 7V. Cette fois-ci les scores s’inversent, les XL1 offrent les meilleures performances en refroidissement mais en contre partie sont moins silencieux, et donc évidement le contraire pour les Multiframe.
Les Multiframe s’en sortent tout de même très bien, avec une égalité entre le S2 et la version XL1, le S1, n’est qu’à seulement 2° d’écart.
noiseblocker-note
ERRATUM: Nous nous excusons pour cette erreur, lors de nos tests, les MultiFrame n'ont pas fonctionné avec l'adaptateur molex vers 3 pins (5V), nous avons cru dans un premier que le ventilateur ne démarre donc qu'a 7V (voltage à laquel le fanmate Zalman fût reglé pour les tests suivant et qui a fonctionné).
Nous avons donc discuté avec la marque suite à cela, qui nous a informé que le ventilateur démarre bien à partir de 4V ! Nous avons donc re-branché le ventilateur, mais cette fois si sur un rhéobus, et nous n'avons rencontré aucun problème de fonctionne en 5V. Les deux Multiframe peuvent donc être sous volté en 5V.

Scythe : S-Flex, Slipstream ET Ultra Kaze


Introduction :

Créé en 2004, Scythe s’est principalement tourné vers le domaine du refroidissement. Si on connait cette marque, c’est surtout pour ses radiateurs pour processeur. Depuis maintenant quelques jours Scythe s’est aussi orienté dans le refroidissement de carte graphique avec son« Musashi », un radiateur qui fera parler de lui. Du coté des ventilateurs plusieurs gammes sont disponibles, mais c’est surtout en fin 2007 que la marque a fait du bruit, avec ses ventilateurs « Slipstream ». Une gamme composée de 5 ventilateurs, qui a fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps pour ses bonnes performances à très bon prix. Cette réputation est elle fondée ?
Les séries :

Le catalogue du constructeur est composé de 3 gammes. « Les Slipstream » sont les plus récents ventilateurs de 25mm. Au lieu d’opter pour un seul ventilateur et de mettre un variateur dans le bundle, scythe a intégré 5 ventilateurs dans cette gamme, dont seule la vitesse de rotation varie de 500RPM à 1900RPM. Comme vous le verrez dans la partie des tests, en 5V tous les ventilateurs ne donnent pas les mêmes résultats, ceci s’explique par le fait que la rotation en 5V n’est pas la même sur tous les ventilateurs de la série.
Scythe est aussi une des rares marques en France à commercialiser des ventilateurs de 38mm d’épaisseur avec Silenx, Papst, et Silverstone. Les Ultra Kaze prennent la première place en termes de performances dans toutes les versions du constructeur. Cette augmentation de l’épaisseur du ventilateur, permet d’offrir une meilleure pression du débit d’air, idéal pour les radiateurs qui ont des ailettes très resserrées.
Fiche constructeur :

scythe1-spec
scythe3-spec
scythe2-spec

Présentation des Slipstream :
scythe1scythe2
Scythe étant une société japonaise, c’est donc sans étonnement que la présentation de l’emballage, plus précisément du design et de la typographie représente la firme.
L’emballage est des plus classique, le ventilateur est entièrement visible sur le devant, et sur le dos de la boite, nous avons les spécifications des différentes versions des Slipstream.
scythe3.0
Une fois la boite ouverte, on dispose des quatre vis pour la fixation, et d’un connecteur adaptateur de 3 Pins femelles vers une prise molex mâle et femelle. Le bundle assez complet, est identique sur toutes les versions.
scythe3.1scythe3.2
L’orientation des pales se distingue énormément des autres ventilateurs, elles sont plus fines, assez fortement inclinées et très nombreuses, on compte au total 9 pales.
Sur le dos du ventilateur est disposé un autocollant, qui indique la version. Car étant tous « strictement » identiques les uns aux autres, il est impossible de les différencier sans cette étiquette.
Globalement la qualité est très bonne, si on veut vraiment avoir quelques choses à dire, on pourrait reprocher que le câble n’est pas gainé. Les 3 fils qui composent le câble (rouge, noir et jaune) sont fixés ensembles, ils ne sont pas éparpillés.
Nuisances sonores :
splitstream son
En 5V ou en 12V, les Slipstream SL et L se font silencieux, surtout la version SL que l’on n’entend pas.
Le modèle 12M, se place entre le 12SL et le 12SH, même en 12V il reste dans la moyenne avec ses 44.8 dB(A), on entend le bruit du souffle, mais cela reste fort acceptable. Seul le 12H tournant à 1900RPM en 12V devient bruyant pour une utilisation quotidienne, même en 9V il se fait entendre.

Températures :
slipstream tempèratures
Le Scythe 12M est le meilleur choix en termes de performances/bruits dans la catégorie des Slipstream. Le « SL » termine dernier et le « 12SH » premier, ce qui est fort logique, par contre ce qui l’est le moins, c’est la piètre performance du « 12SH » en 5V. Nous avons aussi remarqué que la version  «  12H » est plus bruyante en 5 et 9V que le 12 « SH »… Comme nous l’avons dit dans la partie des spécifications, ces résultats sont normaux, dus à la différence de rotation en 5V, et 7V… entre les ventilateurs.
scythe1-note

Présentation : Ultra Kaze

Si les ventilateurs de 25 mm d’épaisseur sont les standards pour les ventilateurs de boitier, les 38mm eux sont un très bon choix pour les radiateurs à ailettes peu espacées. Scythe voulant être présent sur une bonne partie du marché du refroidissement, propose aussi ses ventilateurs d’une épaisseur de 38mm. Peu de modèles aujourd’hui sont de ce format, ce marché est encore peu développé, seulement 4 principales marques en France se partagent ce terrain, dont Scythe, Silenx, Silverstone et la marque Papst. Très peu de choix donc, pourtant ces ventilateurs permettent par rapport aux 25mm d’apporter une pression statique bien supérieure, ce qui en théorie serait parfait pour mettre sur un radiateur CPU, mais comme nous le verrons, sur certains modèles de radiateur la différence est minime.
scythe4scythe5
La boite aborde presque le même design, seule la couleur change et passe du bleu au noir. Le bundle est aussi exactement identique d’une version à l’autre. Aucun changement de ce coté là.
scythe6scythe7
Une fois sortie de son emballage, le Ultra Kaze-3000 est très imposant, c’est le deuxième ventilateur le plus lourd du comparatif après le delta ave ses 340Gr, le Ultra Kaze fait lui 285Gr. 
Les versions 1000 et 2000, même si elles sont plus lourdes que des 25mm, elles ont un poids nettement inférieur par rapport à l’Ultra Kaze 3000, avec seulement 225G.
Les Ultra Kaze ont une carrure robuste, avec ses 38mm d’épaisseur, le plastique est beaucoup plus épais que les 25mm. Ce qui prend le plus de place ce n’est pas les pales mais le rotor qui est énorme, les pales au nombre de 7, n’excèdent pas 4 cm de longueur. Fortement inclinées et bombées, les pales sont plus larges que sur les Slipstream et les S-flex, on voit très rapidement que la conception est très différente.
scythe8scythe9
Au vu de la disposition et de la forme des pales, le ventilateur montre une apparence assez nerveuse, d’après les débits annoncés, les performances devraient-être bonnes. Mais ces ventilateurs sont loin d’être silencieux, ils sont réservés pour les amateurs de performance. Une fois un peu sous-volté, c’est beaucoup plus agréable pour nos oreilles, mais à croire que les Ultra Kaze n’aiment pas être en 5 ou 7 V, un sifflement assez aigu du moteur fait son apparition !
Nuisances sonores :
ultra-kaze-son
Comme tous les ventilateurs d’une épaisseur de 38mm, il ne faut surtout pas s’attendre à de faibles nuisances sonores. Seul le Ultra Kaze 1000 reste discret même en 12V. Le modèle Ultra Kaze 2000, devient bruyant au dessus de 7V, et le 3000, quand à lui, il montre sa présence dès le 5V, et devient très rapidement bruyant, surtout en 12V ou il dépasse la barre des 60 dB(A).
Températures :
ultra-kaze tempèratures
Les ventilateurs de 38mm ne se distinguent que de peu des 25mm classiques. Ce résultat est expliqué par le fait que le radiateur utilisé pour le test n’est pas le mieux adapté pour ces ventilateurs. Ce n’est donc pas à mettre en doute, les performances sont bien meilleures sur les radiateurs à ailettes serrées. Néanmoins, Les ultra Kaze 2000 et surtout le 3000 donnent de très bonnes performances en 12V au détriment du bruit émis. En 5V les performances restent correctes, mais font autant que certains ventilateurs de 25mm d’épaisseur. Pour les acheteurs qui recherchent de très bonnes performances dans le refroidissement, les Ultra Kaze devraient vous combler.
scythe2-note

Présentation S-Flex :

Terminons sur la dernière série de Scythe, la S-Flex. Elle est composée de 4 modèles, la seule différence est le nombre de tours minute (RPM), 800, 1200, 1600 et 1900RPM. Lorsque la rotation du ventilateur est plus rapide, le débit d’air en CFM augmente aussi, de même pour les nuisances sonores dB (A). Cette série lancée en 2006, est plus ancienne que les Slipstream ou les Ultra Kaze qui ont vu le jour fin 2007.
scythe10scythe11
Comme toutes les séries de chez Scythe, la boite et le bundle sont strictement identiques.
scythe12
La forme des pales se situe entre les deux autres séries, moins courbées que les pales des Slipstream mais plus larges, comme les Ultra Kaze. Le ventilateur possède 7 pales, et dans l’ensemble le design du ventilateur est assez classique. Le contour en plastique de couleur noire est plus épais que la plupart des autres ventilateurs de 25 mm des autres marques, le poids est donc en conséquence plus élevé. Cette épaisseur du plastique et les renforts disposés aux coins du ventilateur le solidifient énormément. Une résistance bien supérieure à la plupart des autres 25mm, et-ce avec une bonne qualité dans l’ensemble.
Nuisances sonores :

s-flex-son
Nous avons mis dans le classement les deux Slipstream, à savoir le « 12H » et « 12SH » offrant le même rapport de tour/min (12V) faces aux deux S-Flex 21F et 21G, tournant respectivement à 1600 et 1900 RPM en 12V. Les S-Flex sont un peu plus silencieux, on retrouve le cas du « SH » qui est plus silencieux en 5 et 7V.
Performances :

s-flex-temps
Les Scythes S-Flex offrent des performances honorables, des résultats se situant entre le Scythe « H » et le « SH » en 12V. En 5V, les résultats s’inversent, mais les S-Flex gardent la même position.
Les S-Flex, qui datent maintenant de 2 ans, se révèlent être toujours une bonne solution, ils se sont montrés efficaces sur le radiateur de test, la différence doit-être en partie due à la forme des pales plus efficaces pour certains types de refroidissement.
scythe3-note

SilenX : IXTREMA - IXP 76 et 74

silenx1
Introduction :

La marque SilenX a fait son apparition en 1995, mais ce n’est qu’en 2002 qu’elle s’est tournée sur la production des refroidissements pour ordinateur. Elle dispose de plusieurs usines situées aux Etats Unis, en Chine et à Taiwan. Une marque pas très connue dans le refroidissement lors de son lancement, ce n’est qu’à partir de fin 2006, où l’on commença doucement à s’intéresser à leurs modèles, qui d’après les spécifications, annonçaient des nuisances sonores extrêmement faibles le tout avec des performances à la hauteur. Des spécifications à faire douter, encore maintenant, la marque annonce des ventilateurs de 11 dB(A) ! Annonce marketing ? Ou une part de vérité ? Voyons cela.
Les séries :
Le constructeur SilenX utilise un seul mot pour désigner ses gammes, les « IXP ». Pour différencier les deux versions que sont les 25mm et 38mm d’épaisseur, seule la référence change, les 38mm sont nommés « IXP-76-XX » et pour les 25mm il s’agit des « IXP-74-XX ». Les derniers numéros changent en fonction du modèle du ventilateur, la différence se situe comme bien souvent sur la vitesse de rotation. Comme pour les Scythe, la version 38mm apporte une meilleure pression statique, à voir ce que cela donne en pratique.
Un petit détail :

Les spécifications laissent rêveurs, pour exemple, un ventilateur 38mm d’épaisseur de 90CFM pour 18 dB(A), on se demande comment cela est-il possible… Certains iraient courir chez leur revendeur faire le plein de ventilateur croyant être tombés sur un modèle parfaitement silencieux. Détrompez-vous, il n’est absolument pas aussi silencieux qu’indiqué sur la boite, à croire que cette mesure correspond au 5V. Comme quoi, du coté marketing, on n’hésite pas à promettre mont et merveille, en étant bien loin de la réalité. Malgré cela, vous verrez que les Silenx, même si les spécifications ne sont pas totalement tenues s’en sortent plutôt bien. Loin de nous de critiquer un produit sans raisonnements fondés, mais plutôt de prévenir, que bien souvent les dB(A) annoncés sur la boite sont à prendre avec précaution quelque soit la marque. Etant donnée qu’il n’y a pas de règle précise sur la mesure du bruit, chaque constructeur y va de sa façon, mesure à 20cm, ou bien à 2 mètres… ce qui rend incomparable les données entres deux marques.
Fiche constructeur :

silenx-spec

Présentation IXTREMA :

silenx2silenx3
L’emballage est assez simple, le ventilateur est entièrement visible sur sa face avant. Au dos, des spécifications, ainsi que la représentation de la forme des pales qui est très particulière.
Le bundle est bien rempli, on dispose du choix pour la fixation, des vis ou les toutes récentes fixations souples, d’un petit adaptateur 3 pins vers une molex femelle et mâle, et pour finir d’un livret d’explication, qui synthétise comment fixer au boiter et brancher votre ventilateur.
silenx4silenx5
Le ventilateur se démarque énormément de ce que l’on a pu apercevoir jusqu'à maintenant.
Si vous mettez un ventilateur SilenX au milieu d’une cinquantaine d’autres modèles, vous le retrouvez au premier coup d’œil.
silenx6silenx7
Le ventilateur dispose d’une peinture gris anthracite, une couleur qui brille un peu mais reste entièrement sobre, il faudra tout de même apprécier cette apparence, ça ne sera peut-être pas le cas de tout le monde.
Coté esthétique et design des pales, c’est recherché et étudié pour augmenter la pression statique.
Les 7 pales sont très bombées, inclinées, et très arrondies. C’est nul doute le design du SilenX qui sort le plus de l’ordinaire parmi les 56 ventilateurs de ce comparatif.
silenx8silenx9
On peut observer que les pales sont très fines, et très souples au toucher, cela donne une impression de qualité un peu faiblarde à ce niveau, mais la qualité de l’ensemble reste cependant excellente.
Les SilenX IXP-76 ressemblent fortement à la version 25mm, même nombre de pales, sauf que sur ce modèle, elles sont moins arrondies, les courbes sont plus « droites ». Elles sont aussi beaucoup plus étroites dû à l’augmentation de l’épaisseur. Le reste se ressemble comme deux gouttes d’eau.

Une fois entre les mains, on remarque très rapidement que les IXP-76 sont beaucoup plus légers que leur concurrent direct le Ultra Kaze de Scythe, pas loin de 165 Gr en moins par rapport à l’Ultra Kaze 3000, ce qui donne précisément 120 G pour le SilenX IXP-78-16.

silenx10

Nuisances sonores :

silenx-son
D’après les spécifications, les SilenX devraient être très silencieux, une fois passés sur le banc de test, les résultats ne disent pas pareil. Si une gamme doit être en concurrence direct avec les SilenX IXP 74-XX, c’est bien les Slipstream de Scythe. D’ailleurs, ce n’est pas sur les performances que l’on pourrait départager ces deux grandes marques, puisqu’ils donnent pratiquement les mêmes résultats. Mais la nuisance sonore, qui doit-être le point fort des SilenX, n’est pas exacte dans la théorie, car le scythe « 12M » annoncé à 24 dB(A) fait mieux que le SilenX IXP -74-14, annoncé à 14 dB(A), la différence reste cependant très légère. Si les spécifications sont loin de la réalité, les performances sont tout de même très correctes.
Les températures :

silenx-temps
Les températures obtenues avec les SilenX sont plus que correctes. Dans le domaine des 38mm, Le IXP-76-18 offre des très bonnes performances, pour ce qui concerne l’IXP-76-14 on pouvait s’attendre à mieux. S’ils perdent quelques points dans leur note, cela vient tout simplement de leur prix, beaucoup trop élevé, comptez un tarif supérieur à 20€ !
silenx-note
Actuellement, la marque Silenx est à la recherche de distributeur/revendeur en france, qui devrait normalement mener à une baisse du prix de ses ventilateurs sur notre territoire.
(à la demande de Silenx, contact : saki(AT)silenx.com)

Coolink : SWiF 1200, 1201 et 1202

coolink1
Introduction :

Coolink est une grande marque dans le milieu des ventilateurs, qui vient de la société Koolink.
Son catalogue n’est pas un des plus riches en articles, car tout comme Noctua, son domaine est uniquement le refroidissement. 
Ainsi, on trouve quelques ventirads pour CPU et carte graphique, refroidisseurs pour disque dur, pâte thermique et des ventilateurs. A partir de 2005, ses produits ont commencé à faire leur apparition en Europe, alors que la marque a vu ses débuts dans les années 1990.
La société Koolink travaillant en collaboration avec Noctua, c’est donc logique qu’il y est une ressemblance entre les produits Coolink et Noctua, surtout sur les radiateurs CPU.
Les séries :

La gamme SWiF se compose de 3 ventilateurs 120mm, de 800, 1200 et 1600 RPM. Esthétiquement, les ventilateurs sont en tout point identiques d’une version à l’autre, seul le bundle du haut de gamme, mieux garni, change. La différence se fait donc sur la rotation de chaque ventilateur, vous choisissez la gamme voulue, en fonction des performances que vous recherchez.
Fiche constructeur :

coolink-specs

Présentation :
coolink2coolink3
L’emballage est entièrement en carton, aucune visibilité sur le ventilateur. La marque a disposé son logo sur le centre de la boite, et sur le verso sont inscrites les spécifications techniques des trois modèles.
Pour savoir de quel modèle il s’agit, il suffira de regarder sur la tranche de la boite, vous verrez un autocollant, avec écrit la référence.
Deux versions sont disponibles, la version « Basic » qui comme son nom l’indique est une version allégée, par le contenu du bundle, qui est « inexistant ». La version « Retail » est quant à elle plus complète, le bundle se compose d’un potentiomètre pour régler la vitesse du ventilateur avec une équerre PCI, et vis de fixation. Ces deux versions sont différenciables par l’appellation « R » pour retail et « B » pour Basic. Le SWiF 1200 n’est disponible qu’en Basic, alors que pour les «SWiF 1201 et 1202, vous aurez le choix entre la version basic ou retail pour seulement 1.5€ de différence à peine, selon les magasins.
coolink4coolink5
Coolink a sa propre touche de personnalisation, le ventilateur a son contour totalement transparent et les pâles qui tirent vers un bleu foncé. L’orientation des pâles a une légère ressemblance avec celles des Noiseblocker, à savoir assez inclinées et avec des formes arrondies.
Contrairement à beaucoup de ventilateur, le câble est entièrement gainé, même pour les versions basic. Par contre ce n’est pas le cas du potentiomètre (variateur de vitesse).
Le potentiomètre est fourni avec une équerre PCI, pour pouvoir l’installer à l’arrière du boitier. Un plus produit fort bienvenu, et une présentation soignée pour les versions « R ».
Nuisances sonores :

coolink-son
Les ventilateurs coolink sont surtout axés « silence », seul le SWiF 1202 se démarque niveau performance avec ses 1600 RPM. Les résultats sont plutôt bons, le SWiF 1200 et le 1201 sont silencieux. Le SWiF 1202 aussi, sauf en 12V ou il se fait entendre, mais cela reste acceptable et dans la moyenne.
Les températures :

coolink-temps
Commençons par le Swif 1200, qui propose un très bon rapport performance \ bruit en 12V, Malheureusement, en 5V les performances s’effondrent jusqu'à atteindre 74° ! Avec ses faibles nuisances sonores en 12V, il vaut mieux donc le laisser à 800RPM, il offrira des performances honorables.
Le SWiF 1201 offre une bonne prestation, mais dans la même gamme chez d’autres marques on trouve les mêmes performances pour des nuisances sonores un peu meilleures, et un prix moins élevé. Il reste un bon choix d’achat, mais nous vous conseillons de vous tourner vers un SWiF 1202 R, et de diminuer sa vitesse avec le variateur si vous ne le trouver pas assez silencieux en 12V.
Terminons sur le SWiF 1202, qui lui, offre de meilleurs performances que cela soit en 5V ou en 12V, son rapport performance / bruit est plus que correct, son bundle de meilleure qualité, pour un prix à peine supérieur.
coolink-note
Les notes prennent en compte le bundle et de la qualité de celui-ci, sans cela, les versions « R » auraient eu une note de 4/5.

Revoltec : Air Guard et Dark Blue

revoltec1
Introduction :

Quand on parle de la firme Revoltec, on pense souvent au « Tuning PC ». Cette société basée en Allemagne et créée en 199x, commercialise de nombreuses pièces pour ordinateur, des périphériques de base comme les claviers et souris, en passant par le refroidissement avec les ventilateurs. La marque n’hésite pas à montrer sa tendance du tuning PC sur ses produits, cela se remarque rapidement, ventilateurs lumineux ou affichage à leds, même les claviers ont une petite touche de personnalisation.
Bien souvent, les ventilateurs à leds sont moins performants et plus bruyants que les modèles de mêmes gammes chez les concurrents qui sont plus classiques. Même aujourd’hui, plusieurs années après le lancement des ventilateurs 120mm, il n’est pas facile de trouver un bon ventilateur à leds.
On se demande alors : est-ce que le Dark Blue de Revoltec va changer les choses dans ce domaine ?

Avec les prix compétitifs pratiqués par Revoltec, à 5€ le Air Guard et 7€ le Dark, presque la moitié du prix des autres ventilateurs, on se demande s’ils offrent les mêmes performances que les ventilateurs beaucoup plus chers ? Ne perdons pas une seconde pour le savoir.
Les séries :

Dans la partie des ventilateurs 120mm, vous ne serez absolument pas perdus dans le catalogue de Revoltec. Avec seulement deux modèles différents, on s’y retrouve très rapidement. 
D’un coté on trouve les versions « Dark – Blue », ce sont des ventilateurs à leds, il existe la même version en « Dark Red » et « Dark Green », seule la couleur change, respectivement rouge et verte.
Puis de l’autre, on a droit au « Air Guard », on revient dans le classique avec un ventilateur totalement noir.
Si on prête attention au tableau des spécifications, on peut s’apercevoir que le « Dark blue » offre un meilleur rapport « performance / bruit » dans la théorie, avec seulement 1,5 CFM de moins que le Air Guard pour tout de même 3 dB(A) de moins en 12V. Reste à savoir si une fois en pratique les résultats correspondent.

revoltec-specs
revoltec2revoltec3

Présentation : Dark Blue
revoltec4revoltec6
Le Dark Blue est visible dans son emballage, qui reste très simple, ce qui garantie un prix moins élevé dans la théorie, mais là, c’est plutôt confirmé aussi dans la pratique.
Pour un ventilateur à 7€, nous nous attendons à un bundle assez faible, très souvent lorsque le prix de vente est sous la barre des 8€, les pièces inclues avec le ventilateur disparaissent, ou sont réduites. Mais Revoltec nous propose un bundle aussi complet que certains ventilateurs plus chers, voir même mieux ! On trouve les 4 vis de fixations, et un câble adaptateur 3 pins femelles vers des prises molex (le ventilateur sera donc en 12V, si vous le branchez sur une molex).
revoltec7revoltec12
La version « Dark blue » est entièrement en plastique « translucide » légèrement teinté bleu. 
Il possède 4 leds, disposées dans chacun de ses quatre coins. La couleur des leds varie en fonction du modèle de ventilateur choisi. La marque a déposé son logo au centre du ventilateur, il ne passe guère inaperçu avec ses couleurs très sombres à coté du ventilateur sur un ton plus « clair ».
Dans l’ensemble la conception des pales reste dans ce qui se fait courament, on peut tout de même remarquer qu’elles sont plus étroites que la moyenne. Les leds étant sur la même ligne de voltage que celle utilisée pour le fonctionnement du ventilateur, l’intensité de la lumière produite par les leds diminue en même temps que la rotation du ventilo lorsque la tension diminue.
Au final, la qualité est très bonne, autant qu’un ventilateur plus cher. Le prix nettement inférieur est là, mais on ne lésine pas sur la qualité de fabrication ! Un très bon point.
Présentation Air Guard
revoltec8revoltec9
La version Air Guard est vendue encore moins chère, on la trouve à partir de 5€ dans les grandes enseignes informatiques. Pas besoin de chercher bien longtemps, il s’agit d’un des ventilateurs les moins chers de ce comparatif, avec les modèles Advance, NZXT…

A ce prix, la marque est obligée de faire des concessions. Le bundle contient seulement un paquet de vis, à ce prix là, ce n’est certes pas un inconvénient.
La forme des pales rappelle celle du Dark Blue mais en beaucoup moins larges. Elles sont aussi plus nombreuses, 9 pâles contre 7 sur le modèle « Dark ». Sur ce modèle, pourtant moins cher, le câble est gainé à l’aide d’une gaine en nylon de couleur noire.
revoltec10revoltec11
Comme l’autre gamme, la qualité est exactement la même, rien à dire de ce côté là.
Revoltec, confirme sans crainte qu’il est possible de faire des ventilateurs de très bonne qualité, y compris esthétiquement, le tout à un prix dérisoire. On se demande alors ce que valent ses ventilateurs par rapport à d’autres dont le prix est bien souvent 2 à 3 fois supérieur. Passons sur les tests, pour en savoir d’avantage.
Nuisances sonores :

revoltec-son
Le Dark Blue se révèle être légèrement plus silencieux que le Dark. En 12V, nous notons une différence de 3.5 dB(A), presque autant de différence que celle inscrite sur les spécifications des deux ventilateurs. Avec ses 42.8 dB(A), le Dark Blue donne presque les mêmes résultats que le Noctua P12 à 0.2 dB(A) près, la nuisance sonore est donc la même. 
La version Air Guard se fait moins discrète avec 46.3 dB(A), une valeur assez basse.
Températures :

revoltec-temps
La version Air Guard prend la tête du classement dans les tests des températures du CPU, avec seulement 1° d’avance ce qui est minime. Au final le « Dark Blue » obtient un meilleur rapport performance/bruit. On peut donc en conclure, que des ventilateurs à 5 et 7€ peuvent être un excellent choix !
revoltec-note

Xilence, Yate Loon, Fander, Advance


Introduction :

Nous avons décidé de réunir ces quatre marques ensemble dans la présentation. Xilence, Yate Loon, Fander et Advance ne sont pas des grandes marques spécialisées du refroidissement comme Scythe, Noctua et compagnie pour le grand public.

Yate Loon, ne vous dit peut-être rien de nom, c’est tout à fait normal, on ne trouve que très peu de leurs modèles en vente. Pourtant, ses ventilateurs équipent les alimentations TX et HX de la grande marque « Corsair ». Nous avons acheté un modèle de leurs ventilateurs, pour voir ce qu’il donne comme résultat, pour à peine 6€.
Pour Advance, son principal domaine n’est pas le refroidissement, mais plutôt les boitiers d’entrée de gamme dont les prix ne dépassent que rarement les 40€ ! Elle propose aussi des racks externes pour disque dur, et des ventilateurs à des prix inférieurs à 4€ ! Seul le récent « V-ZGF120BU » qui ressemble fortement au sharkoon est proposé à 11€
On connait Xilence pour ses alimentations, même si elle ne fait pas partie des meilleures marques dans ce domaine, elle propose divers produits axés refroidissement. Radiateurs CPU, pour carte graphique tout y passe jusqu'aux refroidisseurs mémoires. Du coté des ventilateurs on trouve seulement 2 modèles en 120mm et un PWM. 
Pour terminer, Fander, société située en Pologne, encore méconnue du grand public en France. Nous avons inclu un de ses ventilateurs dans notre comparatif. A 15€ le ventilateur, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une entrée de gamme.
Les séries :

yateloon-specs
Les ventilateurs :

Les différences restent très faibles entre ces 4 modèles de diverses marques. Pour cause, elles abordent un design des plus classique, une couleur noire mate, sans grande personnalisation. Si on enlevait l’autocollant des marques, on aurait même du mal à les repérer.
Ce qui les différencie, c’est la forme des pales. Le Yate Loon et l’Advance se ressemblent, même nombre de pales, presque la même inclinaison, on note une légère différence sur les courbes des pales plus arrondies sur le modèle d’Advance. L’autocollant de la marque se trouve dans les deux cas sur le dos des ventilateurs.
Le Xilence et le Fander sont un peu plus différents des deux premières marques. Toujours sur la posture des pales, tout juste un peu plus large sur le Xilence, mais ils ont plusieurs points communs.

En ce qui concerne le bundle, il est très rapide à d’écrire. C’est le vide total ! On trouve juste les vis, le ventilateur est juste mis dans un sachet en plastique.
Seul le Fander est placé dans une boite en plastique avec un bundle assez correct, qui comprend un câble adaptateur 3 pins vers molex et des vis.
Du coté de la qualité « globale », c’est tout juste dans la moyenne, on est bien loin de la qualité que peut offrir une grande marque. Les arrêtes des pales n’ont pas une finition parfaite sur ces ventilateurs, même si cela ne se voit pas totalement, on sent que la qualité est un cran en-dessous de ce que l’on peut voir habituellement. 

Yate loon
yateloon1yateloon3

Advance
advance2advance1

Xilence

xilence2xilence1

Fander
fander1fander2

Nuisances sonores :

son
Le Yate Loon et l’Advance, qui, pour rappel se ressemblent beaucoup dans le design et qui ont presque les mêmes spécifications, donnent les mêmes résultats à 1 dB(A) près.
On retrouve le Xilence en première position, il reste relativement silencieux même en 12V, il porte bien son nom. En ce qui concerne le Fander, il prend la même position que le Xilence, sauf en 12V ou il fait jeu égal avec le Yate Loon.

Performances :

temps
En 5V, le Advance et le Yate Loon offrent le meilleur compromis performance/bruit parmi ces 4 ventilateurs. En 12V, les résultats s’inversent, mais le Yate Loon garde un très bon rapport. Le fander offre de très bonnes performances, le tout sans être bruyant. A la suite de ces résultats, nous avons été agréablement surpris du bon rapport performance / bruit de ces ventilateurs, dont 3 sur 4 se trouvent à 5€ en moyenne ! Mais la qualité et le bundle est bien un cran en-dessous de ce que l’on voit souvent.
yateloon-note

Hiper : HFF-2B12S

hiper1

Introduction :

Revenons sur une marqueplus connue, si Hiper fait beaucoup parler d’elle en ce moment, c’est surtout en partie grâce à leurs alimentations Type R et M, qui ont fait le succès de la marque. 
Des alimentations stables, performantes et silencieuses. Si certains modèles n’ont pas été parfaits, les plus récents, dont le Type M et R2 représentent de très bons choix par leurs stabilités des tensions et leurs faibles nuisances sonores.
Mais Hiper, ce n’est pas que des alimentations, c’est aussi des boitiers, dont le « Osiris » et le « Anubis », nom porté sur la mythologie égyptienne, le design s’inspire d'ailleurs de ce thème.
Etant donné les bons résultats des ventilateurs des alimentations Hiper, nous avons souhaité les inclure parmi les nombreuses autres références. 

Spécification :

La marque ne possède qu’une seule version de ventilateur, sous plusieurs modèles. Le débit d’air reste exactement le même, pareil pour la nuisance sonore, la différence se porte principalement sur le design du ventilateur, il y en aura pour tous les goûts. Ventilateurs réactifs à l’UV, à leds bleues avec les pales chromées ou en transparent, à vous de choisir son apparence, en fonction de l’intérieur de votre boitier.

hiper-specs
Présentation :

hiper3hiper4

Hiper doit bien aimer l’effet chrome et cela se remarque très vite. Les alimentations Type R ont une peinture très brillante et des connecteurs (modulaires) en chrome, la marque n’hésite pas à donner un rendu « flashy » par ses couleurs ou encore son look.
Pour le ventilateur, ils utilisent la même recette, les pales sont de couleur chrome entièrement brillants comme un effet miroir. Ce rendu permet de laisser apparaitre certains effets de lumière avec les leds. Tout est réuni pour plaire aux passionnés de tuning pc.
hiper5
Les 9 pales qui forment le ventilateur sont assez petites, mais très courbées afin de pousser le plus d’air possible. Le contour du ventilateur est entièrement en plastique translucide, il absorbe la lumière des leds et devient bleu très clair avec l’effet de celle-ci.
L’ensemble ne souffre d’aucun défaut, une bonne finition. Le bundle est bien rempli avec un adaptateur 3 pins vers molex et des vis.
Seul point négatif que l’on pourrait reprocher, c’est l’emballage qui n’est pas bien choisi. Pour sortir le ventilateur, il faut découper la boite avec des ciseaux ou un cutter, alors que maintenant toutes les boites s’ouvrent bien plus facilement.
Nuisances sonores :

son
Dés le démarrage du ventilateur en 5V, la nuisance sonore est déjà de 37.8 dB(A), une valeur assez élevée par rapport aux autres ventilateurs, mais qui reste silencieux. En 7V il se veut discret, au même titre que les Noctua, pour citer un exemple. Par contre en 9 et 12V on l’entend, avec presque 50 dB(A), reste à voir les performances, pour savoir si le rapport performance/bruit est bon.

Performances :

temps
Pour les bruits émis, les performances ne sont pas réellement bonnes. On trouve bien mieux sans aucune difficulté. Il lui reste donc son design fort sympathique, mais comme nous l’annonçons dans le bilan, le design des ventilateurs ne rentre pas en compte dans la notation.
hiper-note

Xen Core Carbon

xencore1
Introduction :

On ne vous cachera pas que Xen Core est totalement inconnu sur le territoire français, cela s’explique en partie par la non présence de cette marque chez nos revendeurs. En revanche, vous trouverez leurs ventilateurs et les autres produits en Allemagne, fort compréhensible, puisque la société se trouve en Allemagne et en Chine. En attendant, que ses produits arrivent dans notre contrée, nous avons reçu des Xen Core Carbon 120mm.

Spécifications :

La marque Xen Core a fait son apparition il y a quelques mois, il s’agit d’une toute nouvelle marque.
Par ses produits, elle recherche surtout le domaine du silence et non des performances pures.
Pour notre avis, nous conseillerons ses ventilateurs pour refroidir un disque dur ou d’autres petits travaux dans le même genre, il pourra être utilisé aussi pour un radiateur CPU en 12V seulement et sur un processeur non overclocker de préférence.
En 120mm, vous n’aurez pas le choix, il n’y a qu’une seule version, tout comme pour les 80 et 92mm.
Les ventilateurs tournent à 800 RPM, avec l’affichage d’un rhéobus en 12v, la rotation est de 690RPM pour être plus prècis.
xencorecarbon-spec

Présentation :
xencore2xencore3
A la réception du sample de test, ce n’est pas 1 mais 6 ventilateurs que l’on trouve dans le bundle.
La boîte que nous avons reçue est la même que celle disponible dans les magasins en Allemagne, il faudra compter environ 20€ ! Un prix très bas, on arrive au final à 3.3€ à l’unité, comme quoi, certaines marques arrivent à nous sortir des ventilateurs à des prix très compétitifs.
A ce prix là, on aurait pu croire à un simple ventilateur, sans aucune véritable personnalisation, on s’attend toujours au pire pour un tarif inférieur à 5€. Mais Xen Core nous confirme qu’il est tout à fait possible de sortir un ventilateur avec un look unique le tout à prix très, mais alors très bas.
La boîte est vraiment basique, au tarif proposé, c’est plutôt le ventilateur lui-même qui porte notre attention, le reste n’est pas vraiment important, tout comme le bundle qui ne se compose que de simples fixations en plastique souple. On ne demandera rien de plus pour le prix, c’est déjà bien. 
Le ventilateur aborde un design unique, propre à la marque, sous des couleurs froides. Le contour est en plastique blanc, on remarque très rapidement des petits défauts, qui viennent sans doute du moulage, on retrouve ces imperfections chez SilenX, mais plus visibles chez Xen Core.
Les pales sont bleues translucides, en fonctionnement, la couleur des pales fait un léger voile bleuté.  
Une qualité réussie dans l’ensemble, avec un gainage complet du câble.

Nuisances sonores :

xencore-son
Le Xen Core Carbon, offre une nuisance sonore très basse, en 12V il arrive à faire même mieux que certains ventilateurs en 5V ! Certes, il est vrai, qu’il ne faut pas oublier que le Carbon tourne à 800 RPM max, ce qui est assez peu.

Performances :

xencore-temps
En 5V, le ventilateur n’offre pas un gros débit d’air, et la ventilation n’est pas des plus efficace, avec 72° sur notre processeur de test. En 12V, c’est déjà mieux avec 59°.  
Dans cette même gamme, on pourrait penser au Scythe Slipstream SL et L. Le Carbon se retrouve situé tout juste entre ces deux ventilateurs, sauf en 12V, il se rapproche le plus possible du Slipstream L, le tout à un prix inférieur. Dans les ventilateurs à faibles nuisances, en 12V, le carbon est un bon choix.
Une utilisation recommandée seulement en 12V, à cette tension, il affiche un très bon rapport performance / bruit. Difficile de trouver mieux pour seulement 3,4€ l’unité. 
Xen Carbon a réussi son entrée, on pourrait juste espérer qu’ils ne vont pas s’arrêter là, et nous proposer rapidement d’autres solutions, pourquoi pas avec une vitesse de rotation légèrement supérieure.
xencorecarbon-note

X-Thermal

xthermal1
Introduction :

Continuons dans le domaine des ventilateurs silencieux, avec cette fois-ci Xthermal.
Société Polonaise, créée il y a encore peu de temps, la marque se fait discrète en France, mais contrairement à Xen-Core, on trouve tout de même quelques boutiques qui proposent ses produits à la vente. Les tarifs conseillés sont nettement supérieurs, à 15€ le ventilateur, cela le situe dans la moyenne des prix. Il lui faudra donc une bonne prestation pour se démarquer avec un tel tarif, il entre dans la cour des grands.

Les séries :

Chez Xthermal, on ne trouve que deux modèles de ventilateur, un 80mm et un 120mm, aucun 92mm disponible. Vous aurez le choix entre la version « BTF PRO » et « BTF PRO LED », comme le nom l’indique, la deuxième version possède 4 leds lumineuses, le reste ne change en rien.
Il fonctionne donc à 1200RPM pour 13 dB(A) et donne un débit d’air de 38 CFM.

xthermal-spec

Présentation :
xthermal2xthermal3
Tout comme les Xen Core et bien d’autres modèles, le ventilateur de XThermal aborde un design unique.

Le bundle contient 4 fixations souples, adaptées surtout pour fixer le ventilateur à un boitier, le plus souvent les radiateurs CPU possèdent leurs propres fixations. Les ventilateurs Xthermal peuvent se connecter via une prise molex ou bien une connexion 3 pins. On trouve aussi un adaptateur 3 pins mâles vers 3 pins femelles dans le bundle.
xthermal4xthermal5
Le contour du ventilateur est entièrement en plastique translucide, tout comme les pales, mais dont la couleur change pour passer au noir, qui a tendance à plus donner un marron foncé.
Les version BTF PRO et LED sont presque exactement les mêmes, la seule différence c’est l’absence des leds sur la première version. On remarque que le contour utilisé pour ces deux modèles est strictement le même ! Les emplacements pour les leds sont aussi présents sur la version classique. Il sera donc possible de pouvoir le personnaliser en installant quatre leds aux couleurs de votre choix.
On compte 7 pales, si on compare leurs formes à celle du Xen core, elles sont moins courbées mais un peu plus larges.

Nuisances sonores :

btf-son
La faible nuisance sonore est très agréable à l’oreille, on ne l’entend presque pas tourner. Pour ses
1200 RPM, il est très silencieux. Reste à voir si les performances sont du même ordre.

Performances :

btf-temps
Les performances sont beaucoup moins bonnes. Alors que le ventilateur tourne plus vite que le Scythe « L » ou le Xen core, on le remarque aussi par la nuisance sonore, les performances ne sont pas à la hauteur.
Proposé à 15€, il est nettement plus cher que les autres ventilateurs se trouvant dans la même gamme. Il lui sera donc plus difficile de se démarquer des autres offres plus attrayantes. Silencieux pour ses 1200 RPM, malgré des performances en retrait pour sa rotation.
xthermal-note

Coolermaster

coolermaster1
Introduction :

Parmi les nombreuses marques référencées dans ce comparatif, Coolermaster est peut-être celle qui est la plus connue. Depuis plus de 15 ans, Coolermaster est présent sur plusieurs domaines, une présence confirmée, par la qualité de ses produits, qui généralement sont très bien notés. On pourrait citer le GeminII dans les refroidissements ou son dernier V8 et du coté des boitiers la célèbre gamme Cosmos ou les Stackers… Il y a beaucoup de références qui ont fait le succès que connait cette marque aujourd’hui.
C’est donc intéressant de savoir si les ventilateurs 120mm du constructeur s’en sortent aussi bien que le reste de ses produits.

Spécifications :

Coolermaster propose plusieurs ventilateurs de 120mm. Première gamme, le standard avec le « Silent Fan SI1 », les ventilateurs à led « TLF-S12 », le silence avec le « R4-C2R-12AC-GP », ou le « R4-L2R-20AC-GP » avec une rotation plus élevée et des leds bleues. Sans oublier les PWM…
Les références sont nombreuses, certes c’est bien, mais les ventilateurs n’ont pas vraiment de désignation, pour les différencier, il faut regarder leurs numéros de séries. Un peu gênant pour savoir rapidement quel produit est le plus performant ou le plus silencieux.

coolermaster-specs

Présentation R4-C2R-20AC-GP

coolermaster2coolermaster3
Le R4-C2R de Coolermaster a un design très particulier. Alors que le contour noir du ventilateur est des plus classiques, les pales se démarquent énormément du reste par leur forme. 
En effet, elles sont très arrondies et courbées, comme vous le verrez dans les nuisances sonores, cette disposition permet de réduire considérablement le bruit. En 12V à 2000 RPM, les nuisances sonores sont plus basses que celles d’un scythe en 12V à 1600 RPM. Il faudra tout de même vérifier les performances pour savoir si le débit d’air est aussi bon.
coolermaster4
Le bundle est plutôt riche, un adaptateur de 3 pins vers molex et des vis sont fournis. La qualité est très bonne, nous n’avons rien à reprocher esthétiquement à ce Coolermaster. Disponible dans plusieurs boutiques d’assembleurs pour 8€ seulement, il se classe parmi les ventilateurs les moins chers du marché. Il existe aussi cette même version avec quatre leds bleues.

Présentation TLF-S12-EB-GP
coolermaster8coolermaster9
Entièrement en plastique translucide, le design est moins extravagant que le R4-C2R, puisque l’on revient dans ce qui se fait habituellement. Le nombre de pales diminue et passe à 7, plus larges mais beaucoup moins arrondies que sur la première version. Il s’agit aussi d’une version à leds, de couleur bleue. Le bundle est identique à celui des autres ventilateurs de la marque, soit 4 vis de fixation et un adaptateur 3 pins vers molex.


Présentation R4-L2S-12FB-GP

coolermaster10coolermaster11
Dans le même style que leTLF-S12, le R4-L2S aborde un look comparable. A première vue c’est la forme des pâles qui diffère, moins larges mais beaucoup plus arrondies sur cette version.
Les spécifications se ressemblent beaucoup, même rotation pour ces deux modèles qui peuvent atteindre au maximum les 1200 RPM en 12V, on note que le débit d’air et la nuisance sonore sont un peu moins élevés sur le R4-L2S.

coolermaster12

Pour en revenir sur la qualité, globalement c’est la même. Contrairement au TLF-S12 ou le câble du ventilateur et même celui de l’adaptateur sont entièrement plastifiés par une gaine en plastique souple, le R4-L2S n’a que le câble du ventilateur de gainé. Dans les deux cas, le bundle ne change pas.

Nuisances sonores :

son
Si on revient à regarder les spécifications, en théorie c’est le R4-C2R le plus silencieux comparé aux deux autres ventilateurs, mais une fois dans la pratique c’est l’inverse, à 2000RPM en 12V c’est en toute logique qu’il ne puisse pas faire mieux que le R4-L2S et le TLF-S12 qui eux fonctionnent à 1200RPM. Les deux dernières versions sont silencieuses et ne dépassent pas de beaucoup les 40 dB(A). Le R4-C2R avec le profil de ses pâles, se fait silencieux en 5V, en 7 et 9V il reste discret, c’est seulement à partir de 1600 RPM et en 12V (2000RPM) que l’on commence soudainement à l’entendre, mais à 2000RPM il est nettement moins bruyant que le SH de scythe.
Performances :

temps
En 5V, les performances du R4-C2R sont très bonnes avec 56° ! Pour information, c’est presque la moyenne de ce qu’on obtient avec les ventilateurs en 12V… Une fois le ventilateur régulé en 12V les performances se creusent encore, et on arrive au final à 53°. On est donc à seulement 1° d’écart du SH de la version Slipstream de Scythe, pour 6.2 dB(A) de moins, ce qui n’est pas rien ! 
Comme nous l’avons vu, l’écart de la nuisance sonore entre le R4-L2S et le TLF-S12 reste minime, 
par contre en performance l’écart s’agrandit, pas moins de 2° de différence en 12V, et 3° en 5V.
Le TLF-S12 obtient un meilleur rapport performance/bruit.
coolermaster-note

Gelid

gelid1
Introduction :

Toute nouvelle marque dans le monde informatique, Gelid s’est tourné directement dans le refroidissement avec des ventilateurs, des radiateurs CPU et une pâte thermique. 
Contrairement à une toute nouvelle marque, Gelid a déjà une maitrise dans ce domaine, les personnes ayant monté cette société sont des anciens employés de chez Arctic Cooling,
une marque que vous connaissez très bien. Il ne reste plus qu’à espérer au petit nouveau de Gelid de s’en sortir aussi bien. Voyons si leur première série de ventilateur donne satisfaction.

Spécification :

Gelid disposait de 2 séries de ventilateurs 120mm, mais de la deuxième série nous ne parlerons pas, suite à divers problèmes de « copyright » pour simplifier, leur ventilateur ressemblant un peu trop à un des modèles déjà disponible en magasin d’une autre marque. Nous ne sommes pas là pour juger, ni pour donner notre avis, mais juste pour éclaircir le point sur l’absence des modèles « Wind ».
La gamme nommée « silent » se compose de 3 ventilateurs, le premier sous la désignation « Silent 12 », qui peut être régulé via un rhéobus jusqu'à 1000RPM. Pour le « 12 TC », il s’agit d’une version Thermal Control, sa vitesse est auto régulée par une sonde, puis le dernier de la famille Silent le « 12 PWM ». Nous inclurons le « Silent TC » et le « 12 PWM » dans le prochain comparatif avec les PWM.

gelid-specs
Présentation « Silent 12 » :
gelid2gelid3
L’emballage est en carton, simple d’ouverture, sur la face avant on peut voir une petite surface du ventilateur, mais on ne le distingue pas suffisamment pour se faire une réelle idée du design employé. Le dos du carton permet de nous éclaircir sur les 3 modèles disponibles avec leurs spécifications techniques.
Les 3 modèles comme sur la partie des spécifications sont identiques, même bundle, même look.
Un bundle qui contient seulement des fixations en caoutchouc souple et un petit autocollant de la marque Gelid.
Le design du ventilateur peut faire vaguement penser à certains modèles d’Arctic Cooling, une vague d’inspiration, étant donné que ce sont des anciens employés de la firme.
Des changements sont biens présents, les pales sont plus arrondies à la façon du Revoltec « Dark blue », mais de couleur gris clair. Les câbles sont gainés par un tissu noir fin très résistant, pour la version TC, la sonde est aussi gainée.

Nuisances sonores :

son
Très silencieux même en 12V, le Gelid tire son épingle du jeu, très confortable pour ses faibles nuisances sonores. Très bon classement parmi les ventilateurs silencieux, reste à connaitre les performances en refroidissement.

Performances :

temps
Les performances en 5V sont très décevantes, à 75° il termine avant dernier de ce comparatif. En 12V, même si les performances s’approchent de la moyenne, cela reste toujours en retrait.
Dans la même gamme des ventilateurs « silencieux » on trouve bien mieux. D’un coté, le prix à l’unité est très bon, environ 4.5€. Malgré cela, les points négatifs sont toujours là, et ce n’est pas le prix qui changera quelque chose, une conclusion très mitigée.
gelid-note

Sharkoon

sharkoon1
Introduction :

Sharkoon, tout comme Revoltec est connue en partie pour ses produits tuning : néons, câbles, ventilateurs lumineux, le choix est large. Elle commercialise aussi divers périphériques comme les souris, claviers, webcam. On peut dire que Sharkoon fait partie des quelques constructeurs qui personnalisent le plus le design et la forme de leurs ventilateurs. Il est donc intéressant de savoir si les performances se démarquent aussi, le design ne faisant pas tout.

Spécification :

Sharkoon ne présente pour l’instant qu’une seule série, la « Silent Eagle ». Pour les modèles on trouve deux 120mm avec pour désignation « silent eagle 1000 » et « silent eagle 2000 », le numéro indique la rotation du ventilateur en 12V, 1000 et 2000 RPM pour ces deux versions. 
Le « Silent Eagle 1000 » permet un débit d’air de 36.7 pour 19 dB(A), en revanche, la version « Silent Eagle 2000 » plus rapide, atteint les 76.3 CFM pour 36.1 dB(A).
Ces deux modèles sont aussi disponibles en version « tuning » avec la disposition de 4 leds.

sharkoon-spec

Présentation :
sharkoon3sharkoon4
Sharkoon est la marque qui nous propose un des bundles les mieux remplis, adaptateur, vis, et on trouve aussi des fixations souples avec des rondelles en caoutchouc pour éviter les vibrations. 

Après quelques secondes de déballage, on remarque que le ventilateur possède un design pour le moins original. Les 7 pales du ventilateur ont une forme très particulière, elles sont presque droites et légèrement inclinées d’environ 40°. Autre particularité apportée, il s’agit de la texture des pales qui fait penser de suite à celle d’une balle de golf par les petits trous. Les couleurs employées restent discrètes, avec un contour noir et les pâles blanches.
sharkoon5
Cette texture se retrouve aussi bien sur la face avant que derrière les pales. D’après Sharkoon, cette texture permet d’améliorer le flux d’air à vitesse de rotation égale, mais aussi de réduire la résistance et la turbulence de l'air. 
Pour en revenir sur l’esthétique du ventilateur, signalons que le câble 3 pins est entièrement gainé, par une gaine en tissu. Les versions du « Silent Eagle » 1000 et 2000 sont toutes les deux identiques, et proposées au même prix, environ 10€ TTC en moyenne.

Nuisances sonores :

son
D’un coté on a le Sharkoon Silent 1000 qui fonctionne à 1000RPM en 12V, il reste donc entièrement silencieux quel que soit son voltage. De l’autre, on a le « Silent Eagle 2000 », une version plus rapide pouvant monter à 2000RPM, c’est avec logique que les nuisances sonores augmentent de beaucoup comparées à la première version, et on atteint les 53 dB(A) en 12V, il se classe comme un des ventilateurs les plus bruyants du comparatif.

Performances :

temps
Le Sharkoon Silent Eagle 2000, affiche des performances à la hauteur, au détriment du bruit émis. Pour ce qui concerne le Silent Eagle 1000, les performances sont un peu décevantes en 5V avec 69°, en 12V cela s’inverse, avec 57° ce qui est correct.
sharkoon-note

Enermax

enermax1enermax7
Introduction :

Enermax a été fondé en 1990, la société est présente un peu partout dans le monde. On trouve des entrepôts à Los Angeles, Milan (Italie), mais aussi en France, plus précisément à Paris. Pendant ses 18 années d’expérience, Enermax s’est forgé une bonne réputation, méritée par la prestation de ses produits. La marque commercialise des boitiers pour ordinateur et d’autres pièces qui se rapprochent de ce domaine, tels que des alimentations, ventilateurs, boitiers externes pour disque dur, et des claviers.
Du coté des ventilateurs, la marque personnalise aussi son modèle en apportant quelques nouveautés technologiques qui sont les bienvenues, découvrons cela.

Les spécifications :

Deux modèles se partagent le catalogue d’Enermax dans la gamme des 120 mm. Il y a le « Magma », un 120mm qui ne passe guère inaperçu avec ses pales rouges, cette version peut monter jusqu'à 1500 RPM. Enfin, le deuxième, c’est le « Everest », par son design il est en tout point commun au « magma » sauf qu’il s’agit d’une version PWM et que le ventilateur est totalement translucide. Nous avons reçu les deux modèles en test, mais comme indiqué dans les premières pages de l’article, nous testerons les PWM un peu plus tard.

enermax-specs

Présentation :
enermax2enermax3
Avec toute son expérience, Enermax nous a concocté un ventilateur intégrant de nouvelles technologies propre à la marque. Dans un premier temps, si le bundle se veut des plus classiques avec un petit adaptateur, des vis et des fixations souples, le ventilateur innove bien plus que cela.
enermax4
Le contour du ventilateur ressemble à celui des autres ventilateurs, pas de changement de ce-coté là. Pour voir d’avantage de changement, il faudra tout d’abord s’intéresser à la forme des pales qui ont un aspect unique. Les 9 pales sont de la technologie « BATWING », Pour information, le mot « Batwing » signifie « aile de chauve souris » en anglais, dés que l’on voit la forme des pales on comprend le pourquoi de ce nom. Cette forme très particulière, permet selon Enermax d’augmenter de 30% le flux d’air.
De plus, autre point important, les pales sont détachables du reste. Cela permet de pouvoir dépoussiérer sans problème, ou bien encore de nettoyer le moteur afin d’éviter tout encrassement.
Pour d’éclipser les pales, il suffit juste d'éxercer une petite pression en poussant par l’arrière.
enermax5enermax6
Les pales de couleur rouge se font très vite remarquer, Malgré la couleur assez flashy, aucune led n’est présente. La qualité du ventilateur est excellente, Enermax n’a rien oublié, câble gainé, bonne finition.
Tout comme un bon nombre de marques, dés que les ventilateurs intègrent plusieurs nouveautés, on paie le prix fort, pas moins de 19€ TTC, le magma reste assez cher.

Nuisances sonores :

son
Jusqu'à 9V, le magma se fait relativement discret, une fois placé dans le boitier vous ne l’entendrez pas, par contre en 12V les 48.5 dB(A) se font entendre ! Si vous recherchez un ventilateur qui ne se fait presque pas remarquer, il ne faudra guère dépasser les 9V.

Performances :

temps
Les performances sont correctes, par rapport aux ventilateurs « concurrents » se situant sur la même gamme, l’Enermax se trouve un peu en retrait, mais cela ne se joue à seulement quelques degrés, 1 voir 2 degrés, une différence qui reste acceptable.
Les quelques nouvelles technologies qui sont les petits plus de ce ventilateur, ne l'aide pas à se démarquer pour autant du reste, et même si les performances sont dans la moyenne, on s’attendait à de meilleurs résultats.
enermax-note

Delta : La puissance avant tout !

delta-logo
Introduction :

Pour les fanatiques des performances exceptionnelles en aircooling, il n’y a pas besoin de chercher bien loin, Delta est le spécialiste. Cette société qui se porte surtout sur le marché de l’électronique, propose aussi des ventilateurs, destinés principalement aux overclockeurs !
Avec environ 80 dB(A) en condition d’utilisation en 12V, pas de voltage inférieur … pas de possibilité de le brancher sur un rhéobus, de plus, il émet un bruit peu agréable, imaginez un aspirateur en route à coté de votre ordinateur … et vous aurez en partie une idée du bruit émis.
Certes comme beaucoup de marques, Delta propose aussi des ventilateurs ayant une nuisance sonore un peu plus faible, mais quand on parle de cette société, on pense tout de suite aux monstres de performances, 38mm d’épaisseur, tournant à plus de 4000RPM, pour des débits d’air dépassants les 200 CFM !

Spécification :

La série de Delta se compose de 3 ventilateurs, dont seule la vitesse de rotation change.
La première version culmine tout de même à 3200 RPM, presque deux fois plus rapide que certains ventilateurs, Avec une telle rotation, le débit d’air dépasse les 150 CFM !
La seconde version est encore plus véloce avec 4000 RPM et atteint sans grand mal les 190CFM, on peut dire que cela fait déjà pas mal comme débit d’air. Mais la gamme ne s’arrête pas la, le plus puissant tourne à la rotation de 4600 RPM ! Oui, cela fait beaucoup, et permet de pouvoir dépasser sans trop de soucis les 200CFM, pour être précis, il est question de 220 CFM ! On a de quoi refroidir correctement un bon overclocking en aircooling.
Soyons franc, en dehors de l’overclocking (bench rapide), les Delta ne sont pas vraiment pas utilisables en condition H24, pour une bonne partie d’entre vous l’utilité d’un tel ventilateur est très minime. Les ventilateurs Delta portent la référence TFB1212GHE pour le 4600 RPM, FFB1212EHE le 4000RPM, et pour finir sur le FFB1212VHE en 3200 RPM.

delta-specs

Présentation :
delta1delta2
Le Delta est un monstre, aussi bien en puissance que par son design. Son look ravageur n’est pas mis de coté, le rotor du ventilateur prend la moitié de la place, le reste de la place ce sont les « petites » pales qui l’occupent. 
Elles sont au nombre de 9, en longueur elles ne dépassent pas les 3 cm et sont un peu plus épaisses que la moyenne. Par contre faites attention, le bord des pâles est très fin, à 4000RPM le danger peut intervenir rapidement, il est donc conseillé de placer une grille sur le ventilateur. La forme des pales est plutôt bombée, et très inclinée pour brasser le maximum d’air.
Vu de derrière, on remarque des pales immobiles fixées sur le contour, elles permettent de diriger le débit d’air correctement, cela a aussi l’inconvénient d’augmenter les nuisances sonores, mais on n’est plus à quelques dB(A) près.
Le plastique utilisé pour la conception de ce delta est très épais et solide, la finition est digne des grandes marques.
Pour l’utilisation de ce Delta, ou des autres références de ce constructeur, connectez-le uniquement sur une prise 12V. Le delta consomme beaucoup, en effet avec presque 3A, il ne se branchera pas sur votre rhéobus sous peine d’inconvénients désagréables, comme rendre hors service votre rhéobus… 

Nuisances sonores :

son
Même sans le graphique on l’aurait deviné, le Delta finit bon dernier dans ce domaine avec 85.6 dB(A) ! Une nuisance sonore très élevée.

Performances :

temps
On pourrait dire exactement pareil pour les performances, on s’attend à un refroidissement de haut vol. Il surclasse tous les autres ventilateurs du comparatif, mais n’a pas réussi à atteindre les 50°, sa moyenne durant le test est de 51°.
Il faut savoir que ce ventilateur n’est conseillé que dans des overclocking très élevés, pour un processeur chauffant peu, il ne sera d’aucune utilité. Disponible pour 30€ TTC, il n’est conseillé que pour les amateurs de performances pures, une utilité limitée tout de même.
delta-note

Noctua : S12 et P12

noctua-nf-p12-3
Introduction :

Cette société autrichienne a une forte réputation dans le domaine du refroidissement.
Ses ventilateurs et radiateurs sont produits par « Kolink », société aussi en partenaire avec la marque Coolink comme nous vous l’avons dit auparavant, ils travaillent en collaboration.
Les solutions de refroidissement proposées par Noctua ont toujours fait bonne impression. Après le Noctua S12, le constructeur remet le couvert, et nous propose un petit nouveau dans la famille, il s’agit du P12 qui vient compléter la gamme. Le remplaçant du S12 apparaitra selon les dires de la marque (Cf. l’interview de Noctua sur 59Hardware), pour Novembre 2008 ! En attendant sa sortie officielle, revoyons le S12 et le P12. Noctua ne propose pas que des ventilateurs, on trouve aussi le NH-U12P un radiateur en format tour, ou plus récemment le NH-C12P, premier radiateur de la marque reprenant le format horizontal.

Spécifications :

La gamme de Noctua ne se compose que de deux ventilateurs, Tout d'abord le S12, il fonctionne à 1200 RPM pour 47 CFM. Le P12, plus récent, permet à Noctua d’améliorer son refroidissement en adoptant une toute nouvelle apparence, et de nouvelles fonctionnalités. La firme veut surtout se démarquer pour la faible nuisance sonore de ses ventilateurs, le P12 tourne au maximum à 1300 RPM pour un débit d’air de 54.3 Cfm.

noctua-spec

Présentation du S12 et P12 :
noctua-nf-p12-2noctua-nf-s12-1
Le « S12 » est le premier ventilateur de Noctua. La marque voulant en priorité sortir un ventilateur ayant une très faible nuisance sonore et un débit d’air correct.
Pour cela, une grande partie du travail a été réalisé sur la disposition et la forme des pales qui est propre à ce ventilateur. Il se compose de seulement 7 pales. En plus de ce faible nombre, leur forme est loin de ce qu’on voit souvent, puisqu’elles sont petites et très droites, le tout fortement inclinées. 
Le bundle est complet, il comprend des fixations en vis ou des fixations souples au choix, en plus d’un adaptateur 3 pins vers Molex. Comme toujours, la présentation du bundle est d’une très bonne qualité, un des points forts de Noctua.
Nous ne reviendrons pas en détail sur le S12 ni sur le P12 de Noctua, deux articles ayant été consacrés à ces deux modèles, vous pouvez donc retrouver plus d’informations, en visitant les liens ci-dessous  :

Article Noctua P12

Article Noctua S12

La disposition des pales du S12 lui permet d’être très silencieux, mais le débit d’air est assez faible. Le nouveau P12 vient pour proposer des améliorations en restant toujours aussi silencieux, mais ne le remplace pas pour autant. 
Son design est très différent du S12, le nombre de pales est revu à la hausse et passe à 9. Elles sont plus serrées et reprennent une position assez classique, bombées et inclinées. Mais elles se démarquent par les deux petites encoches réalisées sur la partie inférieure de la pale.
Plusieurs fonctionnalités sont intégrées, comme Nine Blade Design avec Vortex-Control Notches, le Smooth Commutation Drive et pour terminer la technologie SSO-Bearing, que vous pouvez retrouver en détail dans l’article consacré au Noctua P12 avec le lien ci-dessus.

Nuisances sonores :

son
Comme nous l’avons vu lors de notre Review du Noctua P12, ce dernier modèle se fait un peu moins discret que le S12, mais il ne faut pas oublier qu’il fonctionne à 1300 RPM en 12V contre 1200RPM pour le S12 ! Au final, 1.7 dB(A) les séparent en 12V, pour 100 RPM ! Le P12 s’en sort plutôt bien, même si ce dernier n’est pas aussi silencieux que le S12, il reste discret.

Performances :

temps
La différence reste assez minime entre le S12 et le P12, les changements apportés font toujours gagner quelques degrés pour une nuisance sonore très acceptable. Ainsi, en 12V, l’écart ne dépasse pas les 1°, une fois les deux ventilateurs régulés en 5V aucune différence de température sur notre banc de test. Lors de notre ancien test sur le Noctua P12, la différence de température était bien plus marqué, sans nul doute le P12 est plus efficace sur certains types de radiateur.
noctua-note

Glacialtech

glacialtech5
Introduction :

La firme Glacial se divise en trois sociétés proposant chacune des produits de leur production.
GlaciallLight met en avant des solutions d’éclairages, lampes, leds… On trouve tout ce qui touche à la lumière. Deuxième marque, GlacialPower, qui propose des alimentations pour ordinateur, et enfin terminons sur celle qui nous intéresse le plus dans cet article, Glacialtech s’occupe de tout ce qui touche au refroidissement.
glacialtech1glacialtech2
Spécification :

GlacialTech met en avant un seul modèle en vitesse fixe, le « GT12025 », il se décline par la suite en 3 versions. Ces 3 versions sont toutes identiques, même vitesse de rotation, nuisances sonores identiques en théorie, on se demande alors où sont les changements ? C’est le fonctionnement du moteur du ventilateur qui change, on dispose des trois possibilités : Entering Bearing, Hydrodynamic Bearing ,Two-Ball Bearing.

glacialtech-specs
Présentation :
glacialtech3glacialtech4
Le ventilateur ressemble à beaucoup d’autres et ne se distingue pas tellement. Les pales sont très arrondies et courbées vers l’avant, pas de personnalisation sur la couleur qui reste dans les tons habituels. Le logo du constructeur est visible sur le devant du ventilateur, directement placé sur le plastique du rotor.
Le bundle est presque inexistant, on dispose seulement d’un sachet de vis pour la fixation du ventilateur sur un boitier. Aucun adaptateur n’est fourni, le ventilateur possède une connexion molex et un 3 pins fans. Le câble n’est pas gainé, la qualité reste dans l’ensemble assez bonne.

Nuisances sonores :

son
Le ventilateur de Glacialtech ne fonctionne qu’à partir du 7V, nous ne comptons pas plus de 5 ventilateurs qui ne fonctionnent pas en 5V, dont la série M12 de Noiseblocker, Delta, Silverstone Sucool et pour finir ce Glacialtech.
Pour en revenir au GT12025, il se montre très discret même en 12V, il n’émet que 38.1 dB(A).

Performances :

temps
Pour les performances, elles n’ont rien d’exceptionnelles, elles se situent tout juste dans la moyenne, sans vraiment pouvoir se démarquer. En plus de cela, la disponibilité des ventilateurs Glaciatech en France est presque inexistante, ça n’arrange pas vraiment les choses.
glacialtech-note

Fractal Design

fractaldesign2fractaldesign1
Introduction :

Fractal Design fait partie des nouvelles marques qui viennent de faire leur entrée dans le monde de l’informatique, comme Xthermal, Gelid ou Xen Core… C’est le moment pour ces petites marques de sortir le grand jeu afin de se démarquer des nombreuses références qui ont déjà pris place sur les étagères des divers magasins d’assembleurs. Même si ce n’est pas une chose facile de nos jours, il faudra tout faire pour, afin d’espèrer pouvoir continuer à proposer des produits, toujours mieux les un que les autres.
Comme le nom de la société  le laisse entendre, « fractal design » met en avant le design de ses produits. Nombreuses sont les références de cette marque, avec entre autre des boitiers HTPC, alimentations, claviers et leurs ventilateurs qui sont disponibles dans tous les formats : 40, 50, 60 80, 92, 120mm et même des 140mm.

Spécifications :

Une seule référence dans chaque catégorie de diamètres différents, ce qui ne laisse pas un grand choix. Néanmoins en contrepartie, elle se positionne parmi les marques qui proposent le plus de choix sur les diamètres des ventilateurs. Toutes les tailles sont disponibles allant du 40mm pour les radiateurs de chipset par exemple, jusqu'au 140mm qui s’adapte sur certains radiateurs de CPU ou boitier. Le 120mm fonctionne à 1000RPM pour 38.3 cfm avec une nuisance sonore de 15 dB(A), ce ventilateur se positionne dans la série des ventilateurs « silencieux » à faible rotation, comme le Xthermal par exemple ou le Scythe L…

fractal-design-specs
Présentation :
fractaldesign3fractaldesign4
La boîte reste classique mais la présentation est soignée, dans une partie on dispose du ventilateur que l’on peut apercevoir avant même d’ouvrir l’emballage. Dans la partie basse de la boîte, on découvre les divers accessoires inclus dans le bundle, fixations souples et un adaptateur 3 pins fans vers une prise molex. 
Après avoir vu une quarantaine de ventilateurs, le fractal design parait d’apparence « classique ». Pourtant il se démarque un peu, avec ses propres couleurs qui sont uniques pour l’instant, avec les pâles entièrement blanches et le contour noir. Pour ceux qui recherchent un ventilateur sobre et qui reste discret dans un boitier sans trop se montrer, son apparence est faite pour vous.
La forme des pâles ressemble assez fortement a celle du Gelid. On note des différences, les pales du Fractal Design sont légèrement plus courtes mais cela ne se joue qu’à quelques millimètres, autre changement, c’est l’inclinaison des pales qui est plus prononcée sur le Fractal.
Pour la qualité, c’est presque irréprochable, le câble d’alimentation est entièrement gainé.
En ce moment même, les ventilateurs de la marque Fractal Design ne sont pas encore disponibles en France, mais d’ici quelques semaines ou moins, ils devraient faire surface, aux alentours de 11€ TTC l’unité.

Nuisances sonores  :

son
Le fractal design tient la route, et reste même en 12V assez discret. Maintenant, il faut voir si les performances sont du même rapport.

Les Performances :

temps
En 12V, le Fractal permet de refroidir le processeur à 57°, c’est très bon. Certains ventilateurs, dont la vitesse de rotation est plus élevée tout comme leur nuisances sonore, dépassent les 58 voir 59°. On ne pourra pas en dire autant du +5V, qui nous a désenchanté, un résultat qui est plus que moyen avec 66° on a vu bien mieux ! Heureusement, ce problème n’est pas aussi gênant que sur un ventilateur qui est bruyant en 12V, il faudra laisser le fractal design en 12V, il offrira un bon compromis performance / bruit.
fractal-design-note

Nanoxia

Introduction :

C’est en septembre 2007 que cette société allemande a fait son entrée sur le marché Français. C’est par son design que la marque s’est démarquée, d’ailleurs il n’y a pas très longtemps, cette histoire de design a fait couler un peu d’encre, pour un problème de « copyright », l’un des concurrents de Nanoxia aurait un peu trop « recopié » ce design mis en avant par Nanoxia.
Nanoxia propose aussi quelques fonctionnalités sympathiques qui ne touchent pas seulement au look, On peut ainsi parler du « Waterproof », cela signifie que le ventilateur peut fonctionner dans l’eau ! Attardons nous quelques instants sur les ventilateurs du constructeur, qui aura peut-être de quoi séduire les acheteurs.

Spécifications :

La gamme 120mm de Nanoxia porte le nom de FX12, la désignation se trouvant juste après ce nom indique les RPM et donc la référence du ventilateur. Le « FX12-1250 » est le moins rapide de la gamme, avec ses 1250 RPM, il fournit un débit d’air de 47 Cfm pour 17 dBA. Le « FX12-2000 est plus véloce, affichant une rotation de 2000 RPM pour 79 CFM le bruit émis est plus important avec pas moins de 33 dB(A) annoncés.
Nous n’avons que le FX-2000 à porté de main pour ce test, nous ne pourrons donc pas juger sur les capacités du FX-1250.

nanoxia-spec

Présentation :
nanoxia1nanoxia2
Le bundle est bien rempli, on trouve tout ce qu’il faut pour profiter de son ventilateur, fixations souples, adaptateur et un variateur que l’on met sur une équerre PCI afin de pouvoir réguler manuellement le FX12-2000. Avec ses 2000RPM, comme tous les ventilateurs supportant une telle rotation les nuisances sonores ne font pas dans la dentelle, c’est donc agréable pour nos oreilles de pouvoir diminuer la vitesse du ventilateur.
Le look est unique à la marque Nanoxia, difficile de faire plus voyant, le tout sans aucune led.
Le ventilateur adopte un plastique entièrement translucide aussi bien la coque que les pales. Une coque noire et des pales vertes fluo se distinguent rapidement. Les 7 pales qui prennent place au sein du ventilateur sont inclinées et bombées comme on peut le voir sur les photos.
Tout comme le FX12-2000, le FX12-1250 aborde exactement le même design, et le même bundle, seule la vitesse de rotation les différencie, il faudra donc choisir le ventilateur selon vos exigences en matière de performance et de nuisances sonores.

Nuisances sonores :

son
A 2000RPM, il se classe parmi les ventilateurs les plus bruyants en 12V dépassant les 50 dB(A), mais il ne dépasse pas le Scythe Slipstream SH qui tourne à 1900 RPM, presque 3 dB(A) les séparent.
Le silence se trouve seulement en 5V, en 7V il devient juste discret et commence à émettre un léger bruit, en 9V tout comme en 12V il devient bruyant.

Les performances :

temps
Lorsqu’on achète des ventilateurs possédant une telle vitesse, c’est surtout pour les performances, les nuisances sonores ne passent pas en priorité. Le Nanoxia finit 1er du comparatif en terme de performances, et pourtant ce n’est pas le plus bruyant ! Avec 51° il offre d’excellentes performances tout comme en 5V avec ses 54° … et le tout avec 39 dB(A).
On regrettera de ne pas avoir eu le FX-12-1250 pour ce test, qui aurait pu être une bonne surprise comme son grand frère le FX12-2000.
nanoxia-note

Arctic Cooling

articcooling2
Introduction :

Arctic Cooling est une marque qui fait beaucoup parler d’elle. Pendant un long moment, elle a dominé le marché des pâtes thermiques avec son tube de « Silver 5 », surpassé depuis, C’est la nouvelle « chillFactor » qui prend la relève, en offrant un meilleur gain dans le refroidissement. Les refroidisseurs VGA pour carte graphique ont fait une très bonne prestation dans les tests avec les différentes versions de l’accelero, les refroidisseurs pour processeur ne sont pas en reste mais font moins parler d’eux. Arctic Cooling, c’est aussi des boitiers pour ordinateur, des alimentations et pour finir des ventilateurs. Que propose la marque en ventilateur 120mm ? C’est ce que nous allons voir.

Spécifications :

En ventilateur de boitier 120mm, nous avons la version « AF12025L » qui ressemble à tous les autres ventilateurs, il tourne à 1500 RPM pour un débit de 56.3 CFM. Cette même version est aussi disponible en PWM.
La deuxième version et la dernière, c’est le 12L, esthétiquement deux points le distinguent des autres ventilateurs : Le premier c’est l’orientation des pales, sur presque tous les ventilateurs les pales sont inclinées vers la gauche ! Alors que sur le « 12L » c’est vers la droite, le sens de rotation change donc de sens. Pour le deuxième changement, il s’agit du contour du ventilateur qui diffère de ce que l’on voit habituellement, mais nous y reviendrons en détail dans la présentation. Pour terminer sur les spécifications techniques, le 12L tourne plus lentement avec ses 1000 RPM, le débit et donc plus faible avec 37 CFM pour 22 dB(A).

arctic-cooling-specs

Présentation :
articcoolin21articcoolin22
L’emballage des ventilateurs de la marque Arctic Silver se veut simple et compact, juste une boîte en carton de couleur noire avec le logo de la marque sur la face avant, sur le coté on retrouve les spécifications du produit.
Une fois déballé, le bundle est très pauvre, heureusement il y a tout de même les vis pour la fixation, et vous avez aussi droit à un autocollant de la marque. Mais au prix de vente, soit à peine 6€, le contenu du bundle est en rapport avec le prix.
articcoolin23
Le contour change radicalement, il ne possède qu’une seule face de fixation, l’autre face sert de maintient pour la grille et du rotor du ventilateur, monté comme sur un système de suspension, cela a pour premier but de diminuer les vibrations. Ingénieusement bien pensé et très efficace, mais cela n’a pas que des avantages, car le ventilateur ne pourra être fixé que sur un boitier et non un radiateur.
Comme nous l’avons aussi vu dans les spécifications, le sens des pâles et donc de la rotation change. Les pâles sont légèrement arrondies et inclinées, elles sont aussi plus épaisses que la moyenne. La qualité est très soignée, câble gainé, pas de bavure ou d’imperfection.

Avec le AF12025, on revient dans le classique, un contour simple, les pales ressemblent fortement à celles du 12L, mais comme dit, l’orientation change. Entièrement noir, mais un noir moins profond et brillant que la version 12L. Le câble est aussi gainé, la présentation de l’emballage et du bundle est identique, le prix augmente un peu et passe à 7€ au lieu de 6€ pour le 12L.

Nuisances sonores :

son
Le 12L d’Arctic cooling, à ne pas confondre avec le 12L des Slipstream de Scythe, offre une très faible nuisance sonore. Un bruit qui ne dépasse pas celui du Scythe 12L alors que l’Arctic cooling se permet de fonctionner à 1000RPM, 200 RPM de plus.
Pour finir sur le 12025, tournant plus rapidement il devient audible dès le 9V, et bruyant en 12V.

Performance :

temps
Pour les performances de refroidissement, en 12V, le 12L fait exactement pareil que le scythe 12 L. En 5V, il arrive à faire 1° de mieux, toujours bon à prendre, en sachant qu’il coûte un peu moins cher.
La version 12025, offre de meilleures performances comme on pouvait s’en douter, son rapport performance/bruit est assez correct.
arctic-cooling-note

Silverstone

silverstone1silverstone2
Introduction :

Fondée en 2003, la marque Silverstone offre un catalogue assez riche composé de plusieurs composants informatiques. Elle propose beaucoup de boitiers HTPC, des moyens tours ATX, et des alimentations. Le refroidissement est aussi présent, et sous toutes les formes, des radiateurs CPU ou pour chipset ainsi que des ventilateurs et plein d’autres accessoires ayant un rapport direct avec les boitiers de PC.

Spécifications :

Les ventilateurs Silverstone sont présentés sous 3 gammes distinctives, chacune proposant ses propres avantages. Les modèles Suscool 121 sont une série dont la vitesse peut être automatiquement contrôlée via une sonde, la vitesse de rotation dépend donc de la température intérieure ambiante de votre ordinateur. Il sera tout à fait possible d’enlever la sonde via le connecteur deux pins, et de pouvoir le réguler par vous-mêmes. 
Les FM121, 122 et 123 font partie de la gamme « adjustable speeds », le bundle contient un variateur de vitesse, permettant de pouvoir réguler le ventilateur. La connexion du régulateur se fait sur une connectique 2 pins … il n’est pas possible de démarrer le ventilateur sans son régulateur. Si le FM-121 et 122 se ressemblent un peu, mais sont légèrement différents sur la forme et l’orientation de leurs pales, le FM-123 est très différent.
Et la dernière gamme, les FN-121 et 122 dont la vitesse est fixe, aucun potentiomètre, à noté également que le FN-121 est aussi disponible en version à leds bleues. Nous rajouterons le FM-123 avec les PWM, il ne fonctionne qu’avec son variateur sur une plage de 6 à 13V.

silverstone-spec

Présentation :
silverstone3silverstone4
Le Suscool 121 utilise la technologie « Thermal Control », cela permet de regler la vitesse de rotation du ventilateur en fonction de la température, plus il fait chaud et plus le ventilateur fonctionnera rapidement. Dans le principe, c’est plutôt une bonne idée pour garder une faible nuisance sonore, mais il y a aussi des inconvénients, bien souvent la sonde est directement implantée sur le ventilateur dans ces cas là, impossible de pouvoir réguler le ventilateur. Silverstone a remedié à ce problème en connectant la sonde grâce à un connecteur 2 pins, à vous de voir si elle s’avère utile ou non dans votre montage. 
Le bundle contient la sonde, un adaptateur 3 pins vers molex, des vis pour la fixation sur un boitier et des fixations souples sont aussi fournies.
Un design réussi, les pales sont bleus clairs et le contour classique noir. En ce qui concerne les pales sur ce modèle, elles sont fortement inclinées, arrondies, et très nombreuses, on compte au total 9 pales.
silverstone5silverstone6
silverstone7silverstone8
La qualité du ventilateur est très bonne, au même titre que les grandes marques, seul reproche que l’on peut faire, c’est l’absence de gaine sur le câble principal.

Nuisances sonores :

son
Le Silverstone Sucool 121 ne fonctionne qu’à partir de 8V (9V pour la procédure de nos tests). Le ventilateur tournant à une vitesse de rotation maximum de 950 RPM reste très silencieux même en 12V. 

Performances :

temps
On effectue le test de performance avec seulement le 12V, il obtient 58°, il offre un rapport performance/bruit assez correct, du même niveau que le Scythe L ou du SilenX 74-09. Le tout pour un peu moin cher, et l’avantage de pouvoir connecter la sonde.
silverstone-note

NEXUS

nexus1
Introduction :

Dans la même orientation que le constructeur Noctua, Nexus met en avant des refroidissements « silencieux » avant tout. Cette société a été créée en 2000, sous le nom de Nexustek, tout comme Silverstone, elle met en avant plusieurs produits comme des boitiers, et des refroidissements pour CPU, ventilateurs… et divers accessoires accompagnent le tout.

Spécifications :

Deux versions existent chez ce constructeur, le « 120mm basic series », c’est un 120mm qui se veut très silencieux avec une rotation de 1000RPM, le fabricant annonce un débit d’air de 36.87CFM pour seulement 18 dB(A). Le deuxième ventilateur est un PWM, que nous étudierons dans le prochain comparatif, il est plus rapide que le premier, du haut de ses 2000RPM ! Le débit d’air passe à 76 CFM pour 26.9 dB(A).

nexus-spec

Présentation :
nexus4nexus5
Le bundle est restreint, on ne trouve qu’un petit sachet de vis de fixation. Même si aucun adaptateur n’est fourni, il sera possible de brancher le ventilateur sur une prise molex ou bien via le 3 pins fan, il posséde les deux connexions. On préfére tout de même un adaptateur qui permet d’avoir moins de câbles directement sur le ventilateur, surtout qu’ils ne sont pas entièrement gainés dans le cas du Nexus.
Les pales sont très arrondies et bombées, c’est une des seules marques présente dans ce comparatif à avoir opté pour des pales aussi bombées. Le reste est d’une apparance très classique, avec une très bonne qualité de réalisation.

Nuisances sonores :

son
En 12V, on obtient 38.3 dB(A) pour 1000RPM, à la même vitesse de rotation on peut trouver mieux.
Mais entre du 36 et 38 dB(A) la différence est trop minime pour être entendue par nos oreilles. Il offre de bons résultats pour les nuisances sonores.

Performances :

temps
Ses performances en refroidissement sont aussi bonnes que ses faibles nuisances sonores, ce qui lui donne au final un bon rapport performance/bruit aussi. Qu’il soit en 5V ou 12V les performances sont du même ordre, très bonnes.
nexus-note

Récapitulatif Nuisances Sonores

Graphique 5v
5v

Graphique 7v
7v

Graphique 9v
9v

Graphique 12v
12v

Récapitulatif tempèratures

Graphique 5v
5v

Graphique 12v
12v

Conclusion

Après avoir testé les 48 ventilateurs, il est difficile de porter un jugement sur lequel prendre précisément. On ne peut pas conseiller un seul ventilateur, comme nous l'avons déjà dit au cours de cet article, chaque ventilateur joue dans une gamme précise.
Discrets et offrants de bonnes performances, les Noiseblocker XL1 sont une bonne solution d'achat, surtout que le prix est à la porté d'un grand nombre. Plus performant, le XL2 est tout aussi bon.

La surprise se situe surtout sur les ventilateurs qui coûtent moins de 5€ ! L'advance et le Fander font aussi bien, voir un peu mieux que le Scythe Slipstream « M ». On se demande pourquoi ces ventilateurs ont un prix si « réduit » ? Cela est du à leur bundle qui est notamment « inexistant », certaines marques emballent juste leurs ventilateurs dans un petit sac en plastique.
Mais, la qualité du ventilateur est aussi touchée, à 4€ il ne faut pas s'attendre à la qualité d'un Noctua, ou même d'un Scythe. Il faudra donc faire un choix, ces ventilateurs peuvent être intéressants, encore faut-il connaitre leur « fiabilité ».

En parlant des Scythe, la gamme Slipstream s'en sort assez bien, la version « M » propose le meilleur rapport performance/bruit. Ne tournant pas tous à la même rotation en 5V, certains modèles offrent des performances en retrait avec ce voltage, on pense aux modèles SH ou L. En 12V, le SH donne d'excellentes performances.
D'autres marques sortent aussi du lot, comme le Coolermaster R4-C2R qui fonctionne à 2000RPM pour une nuisance sonore de 50 dB(A), c'est un peu bruyant, mais pour une telle vitesse c'est peu !

Pour comparaison, le Scythe « SH » qui fonctionne à 1900 RPM monte à 56 dB(A), la différence est bien sensible à l'oreille ! Arctic Cooling et son L25 fait aussi partie de ce lot, dans sa version 1000 RPM, il offre un très bon rapport performance/bruit et prix ! Malgré beaucoup d'avantages, il a aussi ses petits défauts, on ne peut l'utiliser que comme ventilateur de boitier, ou alors, il faudra bricoler un peu, pour l'adapter sur un radiateur.

En ce qui concerne les 38mm d'épaisseur, c'est le SilenX 76-18 qui prend la première place, dépassant de peu le Scythe Ultra Kaze 3000 en terme de performance, le tout en étant aussi bruyant que le Ultra Kaze 2000 ! Toujours dans la partie performance pure, mais en revenant sur les 25mm, le Nanoxia, le Sharkoon Eagle 2000 et bien d'autres sont très performants en 12V. Bien sûr, sans oublier le DELTA et ses 220 CFM, monstre de performance, mais dont l'intérêt est très limité.
Si vous recherchez plutôt le silence, Le Xen-Core, Scythe Slipstream L, ou encore le Sharkoon Silent Eagle 1000... se montrent très silencieux en 12V, et une fois dans le boitier fermé, vous ne les entendrez pas.

En Conclusion, plusieurs ventilateurs donnent une bonne impression, Il ne vous restera plus qu'à faire un choix, en choisissant le bon rapport performance/bruit et prix, en comparant tous les résultats, et à prendre en considération, selon vos goûts le design de ventilateur qui vous plait.

Commentaires (27)

Flux RSS pour les commentaires
Affichez les commentaires
sympa mais un gros doute
0
bonjour
possédant deux Scythe 12sl, je peux vous dire qu'ils sont à fuir, un bruit d'enfer d'air pulsé, et ce même à rotation mini, acheté suite à vos test, je n'en ai monté qu'un et en plus mis en extraction arrière, comment pouvez-vous dire qu'ils sont silencieux !!!!
bb , 18 juillet, 2011
...
0
franchement je vois pas l'interet d'un test sans afficher les rapport bruit/temperature. a mon avis c'est les noctua qui tiennent le haut du classement au niveau bruit/temperature et c'est d'ailleur pas une nouveautée

Tu vois fiston c'est ça un boulet !
versaire , 04 juillet, 2009
heu , Ce commentaire est noté comme non-intéressant. [Afficher]
...
0
Bonjour, c'est vrai que ça manque un peu le graph perf/noise mais il y a une façon de le dire...
"ubald" => le pffffffff est de trop...
...on ne peut pas en dire autant de ton orthographe d'ailleurs.
smilies/tongue.gif
dlabu , 04 juin, 2009
...
Sirius
Oui, c'est vrai le graphique général est manquant, si je trouve cinq minutes je l'ajoute.

Pour les couleurs....bof...bof, c'est bien pour ça que la valeur est en bout de chaque bargraphs.
sirius , 04 juin, 2009
article pas trés bien fait
0
bonjour !je trouve les couleurs mal choisi...on voit pas les différences...entre le orange clair et le orange foncé...pffffffffff!!!!!

de plus il manque l'éseentiel dans ce type d'article le graphe général du rapport perf/bruit/ voir celui du rapport/perf/bruit/prix si c'est possible...

merci

ubald , 04 juin, 2009
...
0
Super test, manque plus que le graph perf/noise please
silf , 24 avril, 2009
...
Sirius
Dans le forum oui tout à fait, ça mérite un peu plus qu'un commentaire...smilies/wink.gif
sirius , 09 janvier, 2009
...
0
esce que quelqun peut m'expliquer ce que c'est de la pression statique?
blackmafia22 , 09 janvier, 2009
...
Sirius
la prise de ventilo de cpu sur le mobo c'est bien du 12volt?


Oui, pour des ventilateurs de 350 mA ~ 2000 mA (24W max) ou un total de 1A ~ 7A (84W max) à 12V.
Infos extraites du manuel de la P6T Deluxe Asus.
Il faut donc vérifier sur le manuel de sa carte mère, pour les puissances admissibles.
sirius , 09 janvier, 2009
...
0
la prise de ventilo de cpu sur le mobo c'est bien du 12volt?
blackmafia22 , 09 janvier, 2009
...
0
Toujours pas les tableaux recap perf+bruit ?
damdam , 12 décembre, 2008
...
0
Et notre petit graphique bruit+perf alors?
nnay07 , 23 novembre, 2008
...
0
Edit : je viens de voir pour mes slips 1200, c'est bien un bruit moteur que j'ai.
juju , 10 novembre, 2008
...
0
Effectivement, je viens de voir pour NF-S12B.
J'aime beaucoup votre test car vous mettez les choses à leur place smilies/smiley.gif (et je dois dire que ça change smilies/cheesy.gif)

Pour le slipstream, a première vue, c'est un bruit d'air mais on peut entendre un sifflement à basse tension. Ou alors j'ai pas eu de chance sur les 4 slip que j'ai reçu.

J'ai oublié de le dire dans mon premier message : bravo pour votre test smilies/smiley.gif
juju , 10 novembre, 2008
...
0
Les Noctua ont eu une période ou ils étaient une bonne solution. Actuellement, cela fait tout de même quelques temps qu'ils sont sur le marché, depuis, plusieurs autres modèles sont sortis chez les concurrents, et qui font mieux.
D'ailleurs, Noctua travaille en ce moment sur le NF-S12B, une version qui remplacera le NF-S12. (cf. sur google, tu trouveras des infos là dessus)

Pour ce qui est du bruit avec le slipstream, s'agit-il d'un bruit d'air ou du moteur? car sur notre sample de test, il était silencieux.


Julien , 10 novembre, 2008
...
0
C'est bien la première fois que je vois les noctua si mal classés. A croire que vous innovez sur ça smilies/wink.gif

Par contre ayant des splistream 1200, je me demande comment vous pouvez les considérer silencieux. Ils font un bruit d'enfer (même en 6~9v), à 5v ils deviennent discret.
juju , 10 novembre, 2008
...
0
Sur d'autres sites, le graphique nuisance/efficacité est représenté de manière très lisible en sommant sur la même ligne de graphique la température et les dB tout en gardant une couleur pour chaque valeur.
Graphiquement ça rentre par les yeux, c'est extremement facile à lire: La somme la plus faible est représentative d'un ventilo efficace et peu bruyant.
nnay07 , 07 novembre, 2008
...
0
Dans ce test, il s'agit du modèle Noctua NF-S12-1200.
Julien , 07 novembre, 2008
...
0
Le noctua S12 testé est-il un NF-S12-1200 ou S12-800 ?
vak , 07 novembre, 2008
...
0
Hum... faudrait revoir vos cours sur les dB avant de poster dans les commanditaires...
La perception de l'oreille est bien logarithmique donc l'échelle en dB convient parfaitement. Il y'a des modèle plus précis.. mais on se ramène toujours à des fonctions logarithmique...
Seul la grandeur physique varie linéairement donc si on exprimait nos mesure de pression acoustique en pascal (Pa) effectivement il y'aurait de grande valeur de différences...

Les mesures acoustique ne se fond pas en dBu... c'est aussi une mesure de tension comme le dBV seul la référence change... (0.775V ou 1V)

Les mesures sonore utilise le dB(A) dB(B) dB(C) dB(spl) suivant ce que l'on veut mettre en avant...

et pour finir les grandeurs physiques double en +6dB et les puissance en +3dB...

Voila.

Sinon bon test... ça manquait. Effectivement il manque un petit graphique récapitulatif nuisance/efficacité
ffwill , 07 novembre, 2008
...
0
Juste un petit rectificatif smilies/smiley.gif :
Pour une mesure accoustique (dBu) on gagne 3dB lorsqu'on double.
C'est lors d'une mesure en volts (dBV) qu'on gagne 6dB lorsqu'on double.
borneo , 06 novembre, 2008
...
0
Bonjour,

Merci pour votre avis smilies/wink.gif

Si certaines marques ne sont pas présentées dans le comparatif, c'est parceque nous n'avons pas eu leur modèle en test.

Par contre, en ce qui concerne "Rasurbo", nous n'avons pas fait de demande pour cette marque. Nous l'intègrerons dans un prochain comparatif un peu plus tard. smilies/smiley.gif
Julien , 06 novembre, 2008
...
0
Comparatif des plus utiles smilies/smiley.gif
Par contre je suis déçu de ne pas trouver de Rasurbo dans le comparatif, vu que ce sont de bons ventilos à pas cher. J'aurais aimé le voir se comparer aux plus grands smilies/wink.gif
Thaerl , 06 novembre, 2008
...
Sirius
Il sera ajouté au plus vite smilies/smiley.gif
sirius , 05 novembre, 2008
...
0
+1 pour le graphe sur le rapport bruit/perf !

Ça manque énormément !

@+smilies/wink.gif
Hitekk , 05 novembre, 2008
...
0
Très sympa comme comparatif smilies/wink.gif
Par contre, c'est dommage que l'échelle en dB ne soit pas représenté par rapport à la persception (bien que tout le monde fasse pareil). En gros, sachant que +6dB représente environ x2 plus fort, ca donne le DELTA 500x plus bruyant que le Scythe12SL.

Un petit graph sur le rapport bruit/perf serai le bienvenue également, histoire de voir ceux qui sont les plus optimisés.

A part ca, good job smilies/wink.gif ca fait une bonne base de comparaison pour mon rad de watercooling en push-pull.
Riphur , 05 novembre, 2008

Écrivez un commentaire


busy
 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade