Home Tests Refroidissement Test DuOrb Thermaltake

02

Nov

2007

Test DuOrb Thermaltake

Écrit par Icewind   
Hits

Nous vous proposons cette fois ci le test du ventirad DuOrb de Thermaltake.

Alors qu’en ce moment même, du côté de NVidia on décline la nouvelle carte graphique  8800 GT, pendant ce temps les grandes marques dans le domaine du refroidissement, eux sortent leur modèle de radiateur ou ventirad compatible avec la série G80. Après la sortie du Hr03 version « plus » proposé par Thermalright et du VF1000 de Zalman, c’est au tour de Thermaltake de lancer son tout nouveau refroidissement, le DuOrb.

Duorb Thermaltake


 

Thermaltake est une marque qui a vu le jour en 1999. Fort connue depuis dans le domaine du refroidissement des processeurs et de cartes vidéo, mais aussi par ses alimentations et sans oublier leurs boîtiers surtout destinés au haut de gamme.
Il y a quelques jours de cela, Thermaltake a annoncé son premier refroidissement de carte vidéo entièrement compatible avec la dernière génération de NVidia, à savoir le G80, mais hélas pas compatible dans cette version avec le modèle HD-2900 d’Ati. Vous pourrez retrouver ci-dessous la liste des cartes compatibles.

La plupart des grands constructeurs comme Thermalright et Zalman ont déjà sorti leur modèle, nous verrons si ce nouveau refroidissement sort du lot par rapport à ses concurrents.

Duorb 1

 

spécifications:
P/N
CL-G0102
Compatibilité
nVIDIA 8800 GTS/GTX/Ultra
nVIDIA 7900 GTX
nVIDIA 7800 GS/GT/GTX
nVIDIA 6800 GS/GT
ATi X1950 PRO/XT/XTX
ATi X1900 GT/XT/XTX
ATi X1800 GTO/XL/XT
Dimension
(L)180.5 x (W)98.5 x (H)30 mm
Matiére de la base
Copper base & Copper Fin
Heatpipe
ø 6 mm x 2pcs
Dimension Ventilateurs
ø 80 x 15 mm x 2pcs
Voltage
12V
Voltage de démarage
7 V
Débit Air Max.
23.8 CFM
Pression Air Max.
2.9 mmH2O
Vitesse ventilateurs
2500 RPM
Durée de vie (estimé)
50,000 hrs
Connecteurs
4 pin
Poids
324g

 


 

 

Une fois sortie de son emballage, alors qu’on s’attendait à quelque chose de plus imposant, le Duorb reste très discret et prend peu de place. Il prend exactement la même place en hauteur que le radiateur d’origine NVidia, à savoir 2 slots.

En ce qui concerne le bundle, on trouve le strict minimum nécessaire pour l’installation,
c'est-à-dire le ventirad et les fixations prévues, avec une documentation pour vous aider dans le montage.

On trouve aussi des petits radiateurs en aluminium pour les puces mémoires, ainsi, que le radiateur Heatsink pour les NVidia 8800.
Contrairement à Thermalright qui livre un radiateur plus imposant avec son HR03+ pour le « Heatsink », Thermaltake, nous propose le même radiateur que pour les puces mémoires, mais cela se montre suffisant.

 

Duorb 2 Duorb 3

 

 

Le radiateur est entièrement en cuivre, avec des ailettes très fines, permettant ainsi une meilleure circulation de l’air. On remarque que la base du Thermaltake est plus petite que celle du radiateur d’origine NVidia sur les 8800 GTS/GTX, elle ne recouvre donc pas toute la totalité de l’IHS du GPU.
La surface de la base est plane et bien lisse, sans laisser apparaître de défauts de planéité ou d’imperfection, une très bonne qualité dans l’ensemble.

 

Comme presque tous les radiateurs de carte graphique, Thermaltake équipe son Duorb de deux Heatpipes en cuivre, permettant d’évacuer plus rapidement l’air chaud de la basse jusqu’aux ailettes.

 

Le tout est refroidi par deux ventilateurs de 80 mm, nous verrons un peu plus loin dans cet article si ce choix est judicieux pour les performances et le bruit émis, car bien souvent les ventilateurs 80 mm ne sont pas les plus silencieux.

On remarque d'entrée que les ventilateurs ont les pales légèrement inclinées en courbe, afin de brasser le plus d'air possible. Le débit maximum est de 23.8 CFM pour un ventilateurs, ce qui reste assez peu élevé.

Duorb 4 Duorb 5

D’après les spécifications constructeur, le bruit du ventilo serait de 21 dB/A. Si c’était vrai, le ventilo devrait-être alors silencieux ou rester dans la moyenne. En pleine vitesse (12v), ce n’est absolument pas le cas, les ventilos se font entendre par un souffle fort, mais reste supportable. Comme la plupart des produits de refroidissement ThermalTake, leurs indications sont peu réalistes, à moins que les mesures n'aient été prises en 5V. Néanmoins, nous verrons par la suite, qu’il sera possible de réguler la vitesse des deux ventilos.

 

Les deux ventilos ont 8 leds de couleur bleue, qui donne un bel effet de lumière une fois dans le noir. Cela devrait ravir les fans de tuning ou tout simplement ceux qui recherchent un peu de lumière dans leur tour, sans que cela ne soit trop flashy.

 


 

Pour cette partie de test, nous avons installé le Duorb de Thermaltake sur une 8800 GTS 320 Mo de marque XFX. Le test est effectué en Idle, la température est prise lors d'une utilisation courante sous Windows, puis en Full lors d'une utilisation intensive de la carte graphique. Nous avons donc fait tourner quelques benchs 3dmark en boucle, le tout avec les ventilos en 5 et 12 Volts.

Configuration de test:
  • Gigabyte P35C DS3R
  • Q6600 d’Intel
  • 3 Go Gskill Pc 6400 PQ
  • 8800 GTS 320 Mo Xfx (Duorb Thermaltake)
  • SCSI 36 Go Compaq U320/15.000 tr.min
Duorb 7
Les températures:

DuOrb Thermaltake

Idle

Full

12 V

41°

47°

5 V

46°

57°

 

 

Une 8800 GTS avec le refroidissement d’origine, s’approche en moyenne des 70° voir un peu plus en full. Une fois le Duorb installé, on passe de 70 à 47°, soit un gain 23° ce qui n’est pas négligeable et 41° en idle.
Les performances sont donc bien présentes, ce nouveau refroidissement permettra de donner un coup de fraicheur à votre 8800 GTS et de pouvoir pousser dans les derniers retranchements votre overclocking et grappiller ainsi encore quelques MHz.

Le son: 

Pour ceux qui recherchent le silence, nous avons effectué aussi le test en 5V, il nous a juste suffit de brancher un adaptateur molex vers un 3 pins, puis de le connecter sur un potentiomètre.

 

Dans l’ensemble nous avons été très satisfaits des performances de ce radiateur, que cela soit en 5 ou 12 Volts.
Avant de réaliser ce test notre 8800 GTS était équipée d’un HR03+ de Thermalright.
Le Thermalright équipé d’un Papst en 92 mm était légèrement devant en terme de performance, mais vraiment pas de grand-chose. Les performances du HR03+ sont certes meilleures et peuvent l’être encore plus en fonction du ventilo choisi, mais le coût d’achat est beaucoup plus élevé et la place qu’il prend est plus importante, selon l’utilisation que vous faites, ce sera à vous de choisir.

 

Nous avons relevé à l’aide d’un sonomètre, le bruit émis par les deux ventilos 80mm du Thermaltake, en 12V (ventilo à pleine vitesse) et en 5V, contrôlé à l’aide d’un potentiomètre.

 

12 Volts

63.9 dB/A

5 Volts

55.6 dB/A

 

Comme la plupart des ventilos Thermaltake, à pleine vitesse le Duorb ne déroge pas à la règle.
En 12V, les deux ventilos de 80 mm tournent à pleine vitesse, et se font entendre par un bruit de souffle, plus bruyant que le ventirad d’origine NVidia. Pour ceux qui recherchent avant tout le silence, il faudra absolument brancher les ventilos du DuOrb sur un potentiomètre.

En 5V, il se fait très discret, tellement que nous l’entendons presque plus.
La connectique Molex ne permet pas de brancher directement le Duorb sur un rhéobus, il faudra connecter une prise rallonge Molex vers un 3 pins, pour pouvoir ensuite contrôler sa vitesse.
Dommage que Thermaltale ne livre pas cet adaptateur avec son refroidissement. Ou alors une prise 3 pins aurait été plus simple.

 


 

Thermaltake signe là un très bon produit, qui offre de bonnes performances pour gagner en refroidissement sur votre carte graphique.
En plus, l’installation est très simple, c’est juste 4 petites vis, fixées par des écrous situés au dos de la carte qui maintiennent le radiateur. Le montage ne nécessite pas plus de 10 à 15 minutes, grand maximum.
Certes, le produit a aussi des inconvénients, mais reste minime comparé au reste.

Dans un premier temps, on pourra souligner, le fait que le bruit émis reste peu correct pour un refroidissement de carte graphique en 12v. Cependant tout rentre dans l'ordre en 5V et les performances de refroidissement ne chutent presque pas, une bonne chose, malgré que Thermaltake aurait pu faire un effort de ce côté-là.

En plus de cela, pour ne pas faciliter la chose pour de simples utilisateurs, la connectique se fait par une molex, si vous recherchez à mettre les ventilos en 5V, il faudra acheter un adaptateur Molex-3pin (5volts).

Contrairement au HR03+, le Duorb n'encombre pas les ports situés en dessous de la carte graphique. Pour information, ce dernier prend à peu près la même place en hauteur que le refroidissement d'origine NVidia.

Avec ses deux ventilos 80 mm à led bleu, il donnera une petite touche de luminosité dans votre boitier, tout en restant discret.

En conclusion, un refroidissement que nous ne pouvons que recommander, que ça soit en performance ou gain de place, néanmoins n'oubliez pas de le brancher sur un potentiomètre.

Duorb 6

L'avis de la rédaction

Les PLUS

Les MOINS

Performance en refroidissement 12 et 5 V

Le bruit des ventilos en 12V

Le Faible encombrement

La connectique Molex (pas d’adaptateur 3 pin)

Design

 

Le prix, moins élevé  que la concurrence

 

Installation facile et rapide

 

 

Pour plus d'informations:

Le DuOrb chez Thermaltake

 

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires
Affichez les commentaires
...
0
pas mal ce ptit ventirad smilies/smiley.gif très bon test
radeon4ever , 22 novembre, 2007

Écrivez un commentaire


busy
 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade