Home Tests Refroidissement Test: l'Aquaero d'AquaComputer - Le Test

25

Jui

2005

Test: l'Aquaero d'AquaComputer - Le Test

Écrit par Sirius et Grimgor   
Hits

Le Test

La Configuration

  • 2 sonde senfu (fournis dans la boite)
  • 1 sonde étanche Innovatek
  • 1 Aquameter
Sonde SenfuSonde Innovatek
Nous avons décidé d'utiliser une installation simple, car en effet il était inutile d'utiliser tous les branchements disponibles, ces derniers étant finalement des répliques identiques. Notre but est de comprendre le principe de fonctionnement et son efficacité. Nous avons donc utilisé notre watercooling de référence, l'Aquagate de Cooler Master, fort pratique car "tout en un". Pour les relevés, nous avons placé une sonde sur le waterblock du CPU que nous avons branché sur la ligne de sonde N°1 de l'Aquaero.
Puis une seconde sur le chipset carte mère, sur la ligne N°2 et enfin une dernière sur la sortie du waterblock à l'aide d'une sonde Innovatek. Pour les ventilateurs nous en avons branché un sur la ligne N°1 de l'aquaero.

En Fonctionnement

Au démarrage l'Aquaero affiche son logo ainsi que la révision de son firmware, puis la première option de menu est proposée.
A partir de là l'utilisation du menu est relativement simple, grâce à un bouton "up" et un
"down" à l'aide desquels vous faites défiler les menus principaux.
Les menus principaux permettent l'accès à des sous menus spécifiques suivant les fonctions. Absolument tout est paramétrable, et toutes les fonctions
(ou presque) ont leurs répliques dans le logiciel.

{mosimage}

Température

Prenons par exemple le module température CPU :

Il est possible de changer le nom de chacun des modules, ainsi vous pouvez personnaliser le nom de vos sondes etc…

{mosimage}{mosimage}{mosimage}

  • Température : Ici est indiqué la température relevé, l’aquaero nous indique 38.4°C / 101,12°F
  • Min Temp : Il est possible de définir une température minimum.
  • Max Temp : Ici c’est pour la température maximum c'est-à-dire qu’au-delà de celle-ci l’aquaero peut déclencher tel ou tel événement.
  • Hysterese : l’Hystérésis Valeur à laquelle la sonde elle-même influera sur le relevé, en effet parfois certains matériaux engendrent des perturbations résiduelles qui peuvent influer sur les résultats, en d’autres termes si vous pliez cintrez même légèrement une barre de métal, celle-ci est de toute façon déformé et ne retrouvera plus son état initial.
  • Alarm : Valeur à laquelle l’aquaero considérera qu’il faut déclencher l’alarme.
  • Offset : Une fonction bien utile ici, car bien sur la nature des sondes est plus que variable dans le commerce, et il est souvent nécessaire d’ajuster les valeurs, car il est toujours désagréable de ne pas avoir des valeurs identiques d’un afficheur à l’autre, cet ajustage s’effectue donc ici.
  • Faktor : Le coefficient multiplicateur, un ajustement supplémentaire, nous n’avons relevé aucune incidence par sa modification.
  • Not-Aus : L’état de fonctionnement est au vert quand tout est normal, et passe au rouge soit lors d’une mise en alarme ou d’un dysfonctionnement.

Le Débit

Comme nous vous le disions L’Aquameter permet un monitoring du débit.

{mosimage}{mosimage}{mosimage}

  • Durchfluss : Le débit de votre système watercooling en litres par minutes, l’Aquameter nous indique 1 Litre/Minute.
  • Impulse/litre : Le nombre de pulsations (les petits aimants du rotor) nécessaires pour que l’Aquaero compte un litre, la modification de ce paramètre entraîne la pseudo mise en panne de l’Aquameter, celui-ci étant étalonné pour 550 pulsations. Par contre si vous branchez un autre flow-meter, d’une autre marque, vous devrez ajuster ce paramètre suivant la valeur nécessaire ce qui ne sera pas évident, nous conseillons donc vivement l’utilisation exclusive de l’Aquameter.
  • Min. Fluss : La valeur de débit en deçà de laquelle L’aquaero se mettra en alarme puis demandera l’arrêt su système.
  • Not-Aus : L’état de fonctionnement est au vert quand tout est normal, et passe au rouge soit lors d’une mise en alarme ou d’un dysfonctionnement.
Ventilateur

Le module ventilateur est quand à lui très complet, et nous avons été agréablement surpris par la richesse des fonctions disponibles, a notre connaissance aucun autre rhéobus n’arrive à la cheville de l’Aquaero sur ce domaine.

{mosimage}{mosimage}

  • U/min : Le nombre de tours par minute du ventilateur, ici l’aquaero nous indique 1750.
  • Max U/min : Oui vous avez deviné, c’est le nombre de tour maximum par minute que l’on indique ici.
  • Min Leist : Ici c’est un peu étrange c’est en pourcentage, mais tout à fait juste car indiquer un nombre de tour pour le minimum, aurait été plus que relatif de par la conception très différente des ventilateurs qui existes. Une valeur en pourcentage est donc ici justifiée. Il ne faut pas oublier que la ligne des ventilateurs est transistorisée.
  • Modus : Le mode de gestion de la ligne ventilateur comporte deux modes Automatique ou manuelle.
  • Voyez ça ? La fin de la description de ce module.
  • Sensor1 : La c’est très intéressant car le ventilateur peut fonctionner en corrélation avec une sonde, il réagira donc par rapport aux réglages et valeurs que celle-ci lui indique.
  • Sensor2 : Même chose, mais avec une seconde sonde, vous pouvez donc définir une réactivité du ou de vos ventilateurs par rapport à deux valeurs distinctes (CPU et Chipset par exemple).
  • Dreazhal.V : Ajustage du voltage
  • Leistung : Performance générale du ventilateur demandé
  • Impulse/U : A nouveau ici, le réglage du nombre de pulsations nécessaires pour représenter un tour est possible, un peu comme l'ajustage du coefficient dans motherboard monitor.5
  • Tacho : Compte tour on/off
  • Modulation : Variateur de vitesse on/off
Nous avons trouvé très intéressante la partie modulation, en effet l’onglet modus propose plusieurs modes, linear, ou curve, c'est-à-dire que la variation de vitesse peut réagir par une accélération constante du ventilateur donc linéaire, soit par une augmentation proportionnelle donc en courbe, nous sommes donc face d’un réglage des plus pointus existant en matière de gestion de ventilateurs.
Ceci permet d’obtenir un rendement maximal de votre équipement, tout en minimisant le bruit en
permanence, la ventilation colle au plus près les besoins.
Nos tests ont confirmé que ce système fonctionne à merveille, la réaction est en effet immédiate et ce, dans toutes les configurations (avec sonde1, 1+2, 2).Imaginez un peu le nombre de combinaisons possibles sondes/ventilateurs ! Par exemple nous avons pu programmer une accélération progressive par le biais des deux sondes (cpu et eau).En premier suite à une élévation de température de l'eau le ventilateur passe à 50%, puis la seconde sonde déclenche à son tour une augmentation pour finir à 100%.
C'est d'une souplesse totale !
Et le gros avantage, c’est que nous avons bien évidemment assigné la sonde Innovatek (pour rappel qui baigne dans l’eau) à notre ligne de ventilateur.
Et la c’est le top, et oui ça y est vos ventilateurs réagissent par rapport à votre watercooling, et juste ce qui est nécessaire !!

{mosimage}

De plus quand Aquastream il y a, toute la gestion devient automatique, cela veut dire qu’à partir d’un simple relevé de température d’une sonde, ou même de plusieurs, le débit de la pompe s’adaptera suivant le besoin ainsi que toute la ventilation, franchement que demander de plus ?

 

 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade