Home Tests Refroidissement Test: l'Aquaero d'AquaComputer

25

Jui

2005

Test: l'Aquaero d'AquaComputer

Écrit par Sirius et Grimgor   
Hits

test Vous possédez un watercooling (fait maison ou autre), mais vous n'avez rien ou pas grand chose pour voir comment cela se passe à l'intèrieur. Il existe une solution qui vous permet de surveiller, en même temps, vos ventilateurs et températures, et même le débit de votre circuit.

Nous étions très tentés par cette solution, en apparence très intéressante parceque très compléte, mais à notre grande surprise, nous n'avons trouvé aucun tests en français, seulement quelques reviews ici et là.

Et donc la conclusion s'est imposée d'elle même, nous avons décidé de faire le ....

 

Test de l'aquaero

 

Introduction

Vous avez sûrement déjà consultés des tests, dossiers ou autre, sur des appareils: les rhéobus qui vont du simple interrupteur au pire gadget avec discothèque intégrée. Mais sont-ils vraiment efficace ?ou nécessaires ?
On sait comment ça commence, on inverse ses prises Molex pour ralentir les ventilateurs de sa tour, puis si on est assez bricoleur, on soude des potentiomètres pour un contrôle plus fin des vitesses de ceux ci.
Il y a même des solutions logicielles comme le célèbre SpeedFan qui permet une régulation automatique.
Et un jour on se demande s’il n'y aurait pas par hasard un appareil qui réunirait toutes les fonctions nécessaires, watercooling y compris ?
Et bien si !
Et le test que nous vous proposons va nous permettres d'ausculter, explorer, disséquer, l'aquaero de chez
Aquacomputer qui est à la base censé être le rhéobus idéal.
Qu'a-t-il vraiment dans le ventre ce rhéobus technologique à souhait ?

 

Présentation

kondenseis

L'aquaero est donc fabriqué par la société Allemande Aquacomputer, cette entreprise est spécialisée dans le refroidissement depuis 2001.
Ce sont trois étudiants de Göttingen Stefan May, Dino Secic et Stephan Wille qui l'ont fondé suite à de nombreux montages personnels de watercooling pour une utilisation domestique et expérimentale.
A l'époque le marché n’étant pas encore vraiment développé, l'ascension fut plutôt aisé et ce grâce notamment au fameux waterblock Cuplex.
S'en suivirent plusieurs déclinaisons ainsi que divers produits annexe, jusqu'à ce qui nous intéresse aujourd’hui: L'Aquaero.

Caractéristiques

 

Technical data aquaero Rev. 3.07

L'aquaero dans sa boite

  • Monitoring de 6 sondes de températures de 0° à 100° avec lesquelles il est possible de :
    • Les nommer
    • Les étalonner
    • Régler les différentes valeurs: mini-maxi-temp de fonctionnement
    • Grâce à un relais, d'éteindre votre PC automatiquement lorsque la température devient critique
  • Contrôle et monitoring de 4 ventilateurs avec paramètres ajustable individuellement :
    • Contrôle des ventilateurs par l'intermédiaire des sondes de T°
    • Possibilité d'assigner 2 sondes à 1 seul ventilateur
    • Possibilité d'arrêt d'urgence du PC en cas de défaillance d'un des ventilateurs
  • Mesure du débit du circuit (avec une sonde de débit optionnelle) Aquameter en vente chez www.watercooling.fr
    • Affichage en l/h ou en l/min
    • Possibilité de calibrer et d'ajuster en fonction des différents types de sondes existantes
    • Arrêt d'urgence en cas de chute important du débit
  • Affichage multi couleurs par rapport aux températures
    • Ex : température CPU : bleu = ok ; rouge = alarme
  • Gestion et contrôle de la pompe du circuit
  • Connections USB et tous les paramètres réglables par l'intermédiaire d'un software
  • Flashable, pour se maintenir à jour

Bundle

Naturellement, il est livré avec son bundle qui comprend :

Bundle Aquaero

  • Une notice d'emploi (en allemand)
  • Un CD d'installation (notices disponibles en pdf) Allemand
  • 4 sondes 70 cm
  • 1 cordon USB
  • 4 vis de fixation
Le fait que le flow-meter (sonde qui permet de mesurer le débit du circuit) ne soit pas fournit dans le bundle est fort dommage, car cette fonction est un des atouts les plus important de l'Aquaero. De même que la notice en Allemand ou en Anglais (pdf) uniquement (pas toujours très évident).

Notice Aquaero

Voilà pour les caractéristiques de ce rhéobus très, très complet (données constructeur).
Il ne nous reste plus qu'à l'essayer pour voir, si effectivement il peut devenir votre allié principal dans la gestion du système de refroidissement de votre machine.

 


 

Description

Façade Aquaero
L'aquaero et donc constitué d'un châssis métallique qui comporte deux PCB (Printed Circuit Board ou circuit imprimé), le premier ou l'écran LCD est fixé et le second ou se situe tous les connecteurs pour ventilateurs (4) et les connecteurs pour les sondes (6) ainsi que toute l'électronique qui gère l'appareil.
Vue arrièreTransistors aquaero
A savoir que pour les quatre lignes des ventilateurs, celles ci sont transistorisées, ce qui permet une compatibilité avec la grande majorité des ventilateurs du marché au niveau de la variation de vitesse.
Chip de l'aquaero
De même on y trouve également les connecteurs qui permettent de brancher les différents accessoires comme l' Aquastream et l' Aquameter, mais nous y reviendrons plus tard

Le tout se loge dans une baie 5p1/4 et se fixe à l'aide de quatre vis.

La finition ?

Le pupitre de l'aquaeroAquaero
Dans l'ensemble l'aspect général semble tout à fait correct, nous avons été un peu surpris de l'aspect brut de décoffrage de l'aquaero, le fait qu'il soit tout métal y fait beaucoup, c'est un peu l'esprit "factory touch !"

Ou comment mettre le design usine à la mode, en tous cas cela lui donne du charisme, un aspect sérieux !
Nous avons aussi remarqué deux petites choses :
Les boutons du pupitre au demeurant très jolis et métallique eux aussi, ont un peu trop de jeu

  • Dans leur logement, une petite bague de guidage en plastique aurait été la bienvenue. Mais l'aquaero n'étant pas une machine à écrire, ceci n'est donc pas un réel problème.
  • Un petit défaut d'usinage était aussi présent sur la bordure métallique supérieure du LCD.
  • La toupie d'usinage n'a pas du complètement terminé son tour, mais ceci ne se remarque vraiment que lorsque l'écran est allumé et que vous le regardez en étant parfaitement dans l'axe.
Rien de bien méchant donc...

 

Le Montage

Dans le principe Il est des plus simple, la seule condition est de brancher toute votre câblerie avant de loger l'appareil dans la façade de votre tour, c'est à dire que nous avons préféré brancher les sondes sur l'aquaero avant de les positionner sur les composants dont nous souhaitions faire des relevés.
Montage dans la tour
Il faut également prévoir l'alimentation, une Molex, et aussi repérer un slot USB libre sur votre carte mère, ce dernier servira à la communication de l'aquaero avec son logiciel.

Car si cela parait simple, ça peut très vite se transformer en tour de force, je pense en particulier aux possesseurs de grandes tours.
Après vos branchements il vous suffit donc d’insérer l'aquaero dans la baie choisie, et de visser sur les côtés.
C'est tout.

 


 

Les Accessoires

L'aquameter

Comme nous vous le disions, et c'est ce qui le caractérise, l'aquaero en plus de sa fonction de rhéobus est tout spécialement destiné aux possesseurs de watercooling dit "maison", j'entends par là des systèmes classiques pompe/waterblock/radiateur/réservoir.

En effet un flow meter du nom de "Aquameter" a spécialement été conçu pour l'Aquaero.

Aquameter

Et il vous permettra de mesurer le débit de votre circuit.
Son principe de fonctionnement est très simple:

  • Un stator qui inclus une bobine périphérique, en forme de cavité ou passera le liquide.
L'axe de l'aquameterLe Stator de l'Aquameter
  • Un rotor entraîné par le fluide avec deux petits aimants à sa tête, qui donneront les impulsions à la bobine, par induction donc, suivant le débit.
Le rotor de l'aquameter

L'Aquastream

L'Aquastream est un système à la base autonome, c'est à dire autorégulé il comprend:

  • Une pompe qui porte logiquement le nom de "aquastream pompe" qui est en fait une Enheim 1046.
  • Un "Control Panel" chargé de la surveillance et protection de cette même pompe.
Aquastream PompeAquastream Control Panel

Nous n'avons pas traité ce système dans notre test (avec regret) car il nécessiterait un dossier à lui tout seul, mais vous verrez plus loin dans l'article que le monitoring est possible à partir de l'aquaero, c’est d'ailleurs un des intérêts majeurs !

Le Relais

Effectivement un relais est disponible par le biais de l'Aquastream pour le démarrage et l'arrêt de votre système, celui ci est également piloté par le logiciel de l'Aquaero.

Le Test

La Configuration

  • 2 sonde senfu (fournis dans la boite)
  • 1 sonde étanche Innovatek
  • 1 Aquameter
Sonde SenfuSonde Innovatek
Nous avons décidé d'utiliser une installation simple, car en effet il était inutile d'utiliser tous les branchements disponibles, ces derniers étant finalement des répliques identiques. Notre but est de comprendre le principe de fonctionnement et son efficacité. Nous avons donc utilisé notre watercooling de référence, l'Aquagate de Cooler Master, fort pratique car "tout en un". Pour les relevés, nous avons placé une sonde sur le waterblock du CPU que nous avons branché sur la ligne de sonde N°1 de l'Aquaero.
Puis une seconde sur le chipset carte mère, sur la ligne N°2 et enfin une dernière sur la sortie du waterblock à l'aide d'une sonde Innovatek. Pour les ventilateurs nous en avons branché un sur la ligne N°1 de l'aquaero.

En Fonctionnement

Au démarrage l'Aquaero affiche son logo ainsi que la révision de son firmware, puis la première option de menu est proposée.
A partir de là l'utilisation du menu est relativement simple, grâce à un bouton "up" et un
"down" à l'aide desquels vous faites défiler les menus principaux.
Les menus principaux permettent l'accès à des sous menus spécifiques suivant les fonctions. Absolument tout est paramétrable, et toutes les fonctions
(ou presque) ont leurs répliques dans le logiciel.

{mosimage}

Température

Prenons par exemple le module température CPU :

Il est possible de changer le nom de chacun des modules, ainsi vous pouvez personnaliser le nom de vos sondes etc…

{mosimage}{mosimage}{mosimage}

  • Température : Ici est indiqué la température relevé, l’aquaero nous indique 38.4°C / 101,12°F
  • Min Temp : Il est possible de définir une température minimum.
  • Max Temp : Ici c’est pour la température maximum c'est-à-dire qu’au-delà de celle-ci l’aquaero peut déclencher tel ou tel événement.
  • Hysterese : l’Hystérésis Valeur à laquelle la sonde elle-même influera sur le relevé, en effet parfois certains matériaux engendrent des perturbations résiduelles qui peuvent influer sur les résultats, en d’autres termes si vous pliez cintrez même légèrement une barre de métal, celle-ci est de toute façon déformé et ne retrouvera plus son état initial.
  • Alarm : Valeur à laquelle l’aquaero considérera qu’il faut déclencher l’alarme.
  • Offset : Une fonction bien utile ici, car bien sur la nature des sondes est plus que variable dans le commerce, et il est souvent nécessaire d’ajuster les valeurs, car il est toujours désagréable de ne pas avoir des valeurs identiques d’un afficheur à l’autre, cet ajustage s’effectue donc ici.
  • Faktor : Le coefficient multiplicateur, un ajustement supplémentaire, nous n’avons relevé aucune incidence par sa modification.
  • Not-Aus : L’état de fonctionnement est au vert quand tout est normal, et passe au rouge soit lors d’une mise en alarme ou d’un dysfonctionnement.

Le Débit

Comme nous vous le disions L’Aquameter permet un monitoring du débit.

{mosimage}{mosimage}{mosimage}

  • Durchfluss : Le débit de votre système watercooling en litres par minutes, l’Aquameter nous indique 1 Litre/Minute.
  • Impulse/litre : Le nombre de pulsations (les petits aimants du rotor) nécessaires pour que l’Aquaero compte un litre, la modification de ce paramètre entraîne la pseudo mise en panne de l’Aquameter, celui-ci étant étalonné pour 550 pulsations. Par contre si vous branchez un autre flow-meter, d’une autre marque, vous devrez ajuster ce paramètre suivant la valeur nécessaire ce qui ne sera pas évident, nous conseillons donc vivement l’utilisation exclusive de l’Aquameter.
  • Min. Fluss : La valeur de débit en deçà de laquelle L’aquaero se mettra en alarme puis demandera l’arrêt su système.
  • Not-Aus : L’état de fonctionnement est au vert quand tout est normal, et passe au rouge soit lors d’une mise en alarme ou d’un dysfonctionnement.
Ventilateur

Le module ventilateur est quand à lui très complet, et nous avons été agréablement surpris par la richesse des fonctions disponibles, a notre connaissance aucun autre rhéobus n’arrive à la cheville de l’Aquaero sur ce domaine.

{mosimage}{mosimage}

  • U/min : Le nombre de tours par minute du ventilateur, ici l’aquaero nous indique 1750.
  • Max U/min : Oui vous avez deviné, c’est le nombre de tour maximum par minute que l’on indique ici.
  • Min Leist : Ici c’est un peu étrange c’est en pourcentage, mais tout à fait juste car indiquer un nombre de tour pour le minimum, aurait été plus que relatif de par la conception très différente des ventilateurs qui existes. Une valeur en pourcentage est donc ici justifiée. Il ne faut pas oublier que la ligne des ventilateurs est transistorisée.
  • Modus : Le mode de gestion de la ligne ventilateur comporte deux modes Automatique ou manuelle.
  • Voyez ça ? La fin de la description de ce module.
  • Sensor1 : La c’est très intéressant car le ventilateur peut fonctionner en corrélation avec une sonde, il réagira donc par rapport aux réglages et valeurs que celle-ci lui indique.
  • Sensor2 : Même chose, mais avec une seconde sonde, vous pouvez donc définir une réactivité du ou de vos ventilateurs par rapport à deux valeurs distinctes (CPU et Chipset par exemple).
  • Dreazhal.V : Ajustage du voltage
  • Leistung : Performance générale du ventilateur demandé
  • Impulse/U : A nouveau ici, le réglage du nombre de pulsations nécessaires pour représenter un tour est possible, un peu comme l'ajustage du coefficient dans motherboard monitor.5
  • Tacho : Compte tour on/off
  • Modulation : Variateur de vitesse on/off
Nous avons trouvé très intéressante la partie modulation, en effet l’onglet modus propose plusieurs modes, linear, ou curve, c'est-à-dire que la variation de vitesse peut réagir par une accélération constante du ventilateur donc linéaire, soit par une augmentation proportionnelle donc en courbe, nous sommes donc face d’un réglage des plus pointus existant en matière de gestion de ventilateurs.
Ceci permet d’obtenir un rendement maximal de votre équipement, tout en minimisant le bruit en
permanence, la ventilation colle au plus près les besoins.
Nos tests ont confirmé que ce système fonctionne à merveille, la réaction est en effet immédiate et ce, dans toutes les configurations (avec sonde1, 1+2, 2).Imaginez un peu le nombre de combinaisons possibles sondes/ventilateurs ! Par exemple nous avons pu programmer une accélération progressive par le biais des deux sondes (cpu et eau).En premier suite à une élévation de température de l'eau le ventilateur passe à 50%, puis la seconde sonde déclenche à son tour une augmentation pour finir à 100%.
C'est d'une souplesse totale !
Et le gros avantage, c’est que nous avons bien évidemment assigné la sonde Innovatek (pour rappel qui baigne dans l’eau) à notre ligne de ventilateur.
Et la c’est le top, et oui ça y est vos ventilateurs réagissent par rapport à votre watercooling, et juste ce qui est nécessaire !!

{mosimage}

De plus quand Aquastream il y a, toute la gestion devient automatique, cela veut dire qu’à partir d’un simple relevé de température d’une sonde, ou même de plusieurs, le débit de la pompe s’adaptera suivant le besoin ainsi que toute la ventilation, franchement que demander de plus ?

 


 

Affichage

Une fonction bien pratique fait également partie du lot, c’est le réglage de l’affichage du LCD à partir du logiciel.
Vous pouvez régler la luminosité ainsi que le contraste.

{mosimage}

Le roulement de l’affichage des différents relevés est également ajustable à la seconde, il y a même un économiseur d’écran réglable par défaut à 300 secondes au-delà desquelles l’écran s’éteint pour une préservation de l’afficheur.
Le roulement de l’affichage peut être désactivé.
Bien pratique tout ça !

 

Les Varioleds

{mosimage}
Encore une fonction singulière de l’aquaero, ce sont les Varioleds.
En raccordant deux diodes lumineuses (rouge et bleu par exemple) vous pouvez les assigner de façon à ce qu’elles vous indiquent visuellement l’état de votre système.
Le principe ravira les amateurs de tuning, vous pouvez décider de la puissance de chaque LED suivant les sondes.
Si on résume, quand c’est froid l’afficheur est bleu, quand c’est chaud c’est rouge, et quand c’est tiède c’est mauve !
Mais rien ne vous empêche de disposer ces LED là ou bon vous sembles, pourquoi pas dans la tour elle-même, si vous avez une vitre latérale ça peut être original.
Une alarme peut y être également assignée.

 

Le Relais

C’est ce module qui s’occupe de l’allumage ou de l’extinction de votre système, il faut bien sur avoir installé un relais au préalable.

{mosimage}

  • Status : L’état actuel de fonctionnement du relais on/off
  • Typ : Le type de relais employé, relais ouvert ou fermé.
  • Verwendung : Le mode d’utilisation du relais, soit interrupteur général du système ou simple relais pour la pompe.
  • Schaltzeit : La pompe démarre avant le système, une option sécurité de rigueur, et son temps de fonctionnement se règle ici.
  • Alarm nach : Si alarme il y a, l’aquaero éteindra votre système au bout du temps que vous aurez définit ici.

Alarm list

{mosimage}

C’est ici que tous les événements à alarme y sont répertoriés avec la date et l’heure ainsi que le module concerné, un log file quoi.


 

Les Logiciels

Chez Aquacomputer on ne plaisante pas ce n'est pas moins de 4 logiciels qui seront à votre dispositions:
L'aquaero USB le logiciel principal qui vous épaulera au quotidien pour la gestion et le monitoring de l'aquaero, celui là même qui nous a servi au test.

{mosimage}

JaLCDs qui vous permettra de configurer un affichage personnalisé sur votre aquaero, ainsi que d'afficher par exemple un vumètre bargraph en relation entre autres avec winamp, le logiciel est un peu difficile d'approche,
Mais après ce n'est que du bonheur.

{mosimage}

Il y a également l'Aquasuite qui est encore à l'état de version Beta, qui est en fait une autre approche de l'aquaero, mais qui est plus visuel que l'aquaero USB.
Peut-être mieux grâce au vumètre qui sont plus parlant que de simples chiffres.

{mosimage}

Un plug-in pour samurize existe également.
Vous l'avez vu au début de l'article l'Aquaero est flaschable, son firmware peut-être mis à jour, ce qui permet d'ailleurs de le passer en version anglaise.

Conclusion

Exceptionnel, voilà ce qui nous est venu à l’esprit.
C’est vraiment la Rolls des rhéobus, aucun autre ne peut se targuer de réunir autant de fonctionnalités.
D’une efficacité redoutable, il sera sans aucun doute votre meilleur allié pour la gestion et la surveillance de votre système de refroidissement.
Mais (car il y a toujours un mais?) On est en droit de mettre en doute son utilité dans le cas d’une simple gestion de ventilateurs ; ce produit coûte tout de même 179,00 €(en promo chez www.watercooling.fr à 119.00 €

e qui veut dire qu’il se destine particulièrement, et la je le répète, au gens qui ont des systèmes watercooling traditionnels ou home made qui sont en manque cruel de monitoring.
En effet si vous souhaitez juste contrôler un ou deux ventilateurs, ce produit ne vous est peut être pas destiné, celui-ci étant vraiment du très haut de gamme.
D’autres petits rhéobus sont très efficace et mieux adaptés pour un moindre prix.
Mais pour ceux qui en on saisit les avantages, ou qui l’ont aimé tout simplement, précipitez vous les yeux fermés…
Petite précision l'aquaero existe en version VFD.
Pas de tableau in/out c'est inutile, le seul reproche que nous ferons est que le bundle est un peu faiblard, les 2 leds auraient du faire partie du Bundle voir pourquoi pas l'Aquameter...
Nous tenons à remercier tout particulièrement notre partenaire watercooling.fr pour le prêt de ce matériel qui en dehors de toutes considérations commerciales sont des gens vraiment sympa. Et c'est peu dire...

Les Liens:

 

Dim lights

 

Commentaires (2)

Flux RSS pour les commentaires
Affichez les commentaires
GNU/Linux
0
Bonjour,

Ce test est un peu vieux, car maintenant Aquaero fonctionne sous GNU/Linux.

Des outils en ligne de commande et une interface web de configuration sont disponibles.

C'est vraiment un super produit.
cscm , 14 avril, 2009 | url
...
0
Bonjour, possédant un Aquaero je viens, seulement, de lire ce test.
Pour info la taduction de la notice d'utilisation de l'Aquaero se trouve sur http://watercoolingfr.free.fr/....php?t=912 smilies/cool.gif voila.

Lundr
Lundr , 26 septembre, 2006

Écrivez un commentaire


busy
 

Articles

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Test Danger Den Double Wide Tower - 21 Black Series Edition

Aujourd'hui nous allons tester le boîtier Danger Den Double Wide Tower...

Lire la suite

Test Asus Sabertooth X58

Test Asus Sabertooth X58

Asus que l’on ne présente plus, met à jour sa gamme...

Lire la suite

GOOC 2010 France : La Finale !

GOOC 2010 France : La Finale !

C'est la finale du GOOC 2010 France. Et c'est parti ! Notre...

Lire la suite
HitParade